Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mineurs isolés : le procureur de Nantes lance un cri d'alarme

vendredi 7 juillet 2017 à 18:40 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan

Cela fait une semaine qu'à Nantes trois jeunes mineurs isolés multiplient les délits : cambriolages de magasins, vols de sacs à main. Ils cumulent six interpellations en six jours. La police les arrête, la justice les confie à des éducateurs, mais ils fuguent.

Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès (photo d'archives).
Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès (photo d'archives). © Maxppp -

Nantes

Le procureur de la République de Nantes lance un cri d'alarme sur la question des mineurs étrangers isolés délinquants.

Cela fait une semaine qu'à Nantes, trois jeunes adolescents, qui disent avoir entre 10 à 13 ans, multiplient les délits : cambriolages de magasins, vols de sacs à main. Ils cumulent six interpellations en six jours. Ils sont interpellés par la police, puis déferrés devant le juge du parquet des mineurs. Ils sont trop jeunes pour être incarcérés et ils refusent d'être pris en charge.

Le procureur Pierre Sennès ne sait pas quoi faire.

La police les arrête parce qu'ils commettent des délits et c'est la moindre des choses, le parquet les déferre, les juges des enfants sont saisis et prennent des mesures de placement en foyer, mais la plupart fuguent"- Pierre Sennès

Nantes n'est pas la seule ville concernée

Le problème n'est pas propre à Nantes. Ces trois jeunes sont d'abord passés par Rennes où ils ont été là aussi interpellés à plusieurs reprises explique Pierre Sennès.

Pierre Sennès explique d'où viennent ces mineurs isolés.

Ce sont des mineurs étrangers isolés qui arrivent en train ou en voiture et se retrouvent sur la voie publique sans logement, sans parents. Les services de justice comme la police, nous essayons de faire ce que nous pouvons."

Ce vendredi en fin d'après-midi les trois mineurs sont sortis de chez le juge libres mais sous contrôle judiciaire, et ont été remis à un éducateur.

Pierre Sennès se dit peiné de la situation.