Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Haute-Garonne : effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn

Mirepoix-sur-Tarn : habitants et curieux viennent se recueillir près du pont effondré

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Cinq jours après l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn, l'émotion est toujours forte dans la commune. Curieux et habitants des alentours viennent voir ce qui reste de l'édifice.

Un public de curieux vient voir ce qu'il reste du pont de Mirepoix-sur-Tarn
Un public de curieux vient voir ce qu'il reste du pont de Mirepoix-sur-Tarn © Radio France - Théo Caubel

Mirepoix-sur-Tarn, France

Ils sont en permanence une dizaine de personnes regroupées devant les accès au pont de Mirepoix-sur-Tarn. Certains prennent des photos, d'autres déposent un mot ou une bougie en hommage aux deux victimes. "J'avais du mal à y croire, j'avais besoin de le voir" explique Xavier qui a vécu de nombreuses années dans la commune. "Quand j'étais jeune, on jouait dessus, personne n'aurait imaginé qu'il puisse un jour tomber" ajoute-t-il.

"Ce pont on l'a pris des milliers de fois"

"On est venu aujourd'hui parce que la semaine on travaille. Ce pont on l'a pris des milliers de fois. L'idée c'était de _se rendre compte de la catastrophe_" reconnait Philippe qui est venu avec son fils. 

Parmi les curieux présents certains n'étaient jamais venus auparavant à Mirepoix. Ils voulaient constater par eux-mêmes l'étendue des dégâts, "plus impressionnant qu'à la télé" remarque l'un d'eux. 

Certaines personnes tenaient à voir de leurs propres yeux le pont - Radio France
Certaines personnes tenaient à voir de leurs propres yeux le pont © Radio France - Théo Caubel

Un drame qui interroge 

Certains s'interrogent aussi et tentent de comprendre comment un tel drame a pu se produire. "Cela prouve la légèreté de ce type de pont face au trafic d'aujourd'hui, fait remarquer Philippe. Et ils sont nombreux les édifices suspendus comme celui-là vieux de 80 voire 90 ans. Il faudrait peut-être penser à les reconstruire."

Et parmi les personnes venues voir le pont ce weekend, certaines annoncent vouloir revenir samedi prochain pour la marche blanche en hommage aux victimes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu