Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mise en cause dans une vidéo de l'association L214, Hénaff se défend

jeudi 29 juin 2017 à 11:46 Par Annaïg Haute, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

L'entreprise bretonne renommée pour ses petites boîtes bleues est montrée du doigt dans une vidéo de l'association de défense des animaux L214. Elle réplique et explique que la provenance des ces images n'est pas authentifiée et accuse l'association de vouloir jeter l’opprobre sur toute une filière.

L’entreprise souhaite que soit prouvé qu’il existe un lien avéré entre ces images et ses fournisseurs.
L’entreprise souhaite que soit prouvé qu’il existe un lien avéré entre ces images et ses fournisseurs. - Capture d'écran L214

Bretagne, France

Les images montrent des porcs blessés, et des cadavres de porcelets entassés dans des caisses. Selon l'association de défense animale, ces images sont tournées dans le Finistère, dans des élevages de Douarnenez et de Beuzec-Cap-Sizun, qui fournissent l'entreprise Hénaff de Pouldreuzic.

Le chanteur Arthur H commente la vidéo et invite les consommateurs à signer une pétition, dans laquelle l'association demande : "exigeons d’Hénaff l’arrêt de l’enfermement des cochons, du sol en béton, des cages individuelles pour les truies et des mutilations douloureuses aux porcelets".

Attention, certaines images peuvent choquer.

"Ses activistes ne visent qu’à la destruction de toute une filière", selon Hénaff

Ce jeudi matin, Hénaff réagit dans un communiqué : "après les accusations – dont la véracité reste à démontrer - sur les conditions d’élevage dans certaines exploitations par L214, l’entreprise est choquée par certaines de ces images et par les commentaires associés. Elle tient à réaffirmer son attachement au respect des règles du bien-être animal."

L'entreprise ajoute : "avec ces images, L214 jette l’opprobre sur une entreprise de 110 ans, engagée depuis toujours pour la qualité de ses produits. Ses activistes ne visent qu’à la destruction de toute une filière au nom d’une idéologie qui prône l’abolition de la consommation de viande."