Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mis en examen pour détournement de fonds publics, Alain Suguenot s'exprime sur France Bleu Bourgogne

jeudi 6 décembre 2018 à 20:36 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

Un peu plus de vingt-quatre heures après sa mise en examen pour détournement de fonds publics, Alain Suguenot (LR), maire de Beaune, affirme que son épouse et sa fille ont bien travaillé comme attachées parlementaires lorsqu'il occupait le poste de député de Côte-d'Or entre 2002 et 2017.

Alain Suguenot a été député de Côte-dOr entre 2002 et 2017
Alain Suguenot a été député de Côte-dOr entre 2002 et 2017 © Maxppp -

Dijon, France

Alain Suguenot, contestez-vous toujours les faits qui vous sont reprochés ? 

"Absolument. Jusqu'à preuve du contraire, mon épouse et ma fille ont toujours travaillé pour moi comme qu'attachées parlementaires, mon épouse depuis 1995 dans ma circonscription à Beaune, elle gardait ma permanence et ma fille en tant que collaboratrice à l'Assemblée nationale en rédigeant des notes mais aussi des questions écrites, des amendements ou encore des propositions de lois. Il y a eu un travail, elles n'ont jamais été dans le cadre d'un emploi fictif."

"Mon épouse et ma fille ont bien travaillé comme attachées parlementaires, il n'y pas eu de détournement de fonds publics" - Alain Suguenot, député LR de Côte-d'Or

Pourtant le juge affirme qu'il dispose d'indices graves ou concordants. Est-ce que vous en savez plus sur "ces indices" ? 

"Ça c'est la forme juridique. Pour l'instant, je ne vais pas rentrer dans le secret de l'instruction. Sur les éléments qui m'ont été communiqués, j'apporterai des éléments qui prouveront que mon épouse et ma fille ont bien travaillé et qu'il n'y a pas eu détournement de fonds publics. "

Vous dites que cette affaire n'arrive pas aujourd'hui par hasard. Que voulez-vous dire ? 

"Cette affaire est ancienne. Elle date de début avril 2017 et d'une lettre anonyme. Le Canard Enchaîné s'en était fait l'écho. Il est étonnant que l'on ait attendu vingt mois pour me signifier ma mise en examen. Si c'était si grave, on aurait pu le faire avant à une période où j'étais encore député et où c'était plus facile pour moi d'apporter les preuves de mon innocence. C'est pourquoi je fais appel de cette mise en examen. "

J'ai décidé de défendre l'honneur de ma famille et donc je vais rester maire de Beaune - Alain Suguenot

Allez-vous rester maire de Beaune ? 

"J'ai décidé de me battre, de défendre l'honneur de ma famille, de prouver mon innocence et de défendre un territoire, car à travers moi, c'est un territoire que l'on attaque. Nous sommes à seize mois des prochaines élections municipales. J'ai d'ailleurs depuis la fin de ma garde à vue, repris mes activités. J'ai reçu le soutien de plusieurs élus de la majorité qui m'ont renouvelé leur confiance. Alors oui, je vais rester maire de Beaune."