Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mise en examen du chauffard qui a renversé une femme de 76 ans à Tours le 28 mai

vendredi 1 juin 2018 à 16:04 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

L'homme qui a renversé une septuagénaire lundi soir à Tours avant de prendre la fuite va être présenté à un juge, ce 1er juin, en fin d'après-midi, après 48H de garde à vue. Le parquet demande sa mise en examen pour blessures involontaires ou homicide involontaire. Un mandat de dépôt est requis.

L'accident s'est produit lundi à 17H à l'angle de la rue de la Bergeonnerie et de l'allée de la Rochefoucault, à Tours
L'accident s'est produit lundi à 17H à l'angle de la rue de la Bergeonnerie et de l'allée de la Rochefoucault, à Tours - ©police nationale

L'homme qui conduisait la voiture qui a fauché une septuagénaire et qui a ensuite pris la fuite, lundi , à Tours, va être présenté à un juge le 1er juin dans la soirée, à l'issue de 48 heures de garde à vue, pour être mis en examen. 

Le motif de la mise en examen sera adapté à l'évolution de l'état de santé de la victime

Il devrait être mis en examen pour blessures involontaires ou homicide involontaire, selon l'évolution de l'état de santé de la victime, qui est toujours dans un état grave. Le délit de fuite constitue bien sûr une circonstance aggravante. Les gendarmes avaient lancé un appel à témoin pour le retrouver, et l'homme s'était présenté de lui-même au commissariat quelques heures plus tard. 

Un conducteur déjà pris en défaut d'assurance par le passé

L'homme était déjà connu pour défaut d'assurance, et c'est d'ailleurs sans doute pour ça qu'il n'a pas arrêté sa voiture, après l'accident. Le parquet compte demander sa mise en détention.