Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Haute-Savoie : l’homme qui transportait sa compagne dans le coffre de sa voiture a été mis en examen pour assassinat

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Le parquet d’Annecy en Haute-Savoie indique ce mardi que l’homme qui a dissimulé le cadavre de sa compagne dissimulé dans le coffre de sa voiture a été mis en examen pour assassinat. Il avait été interpellé dimanche dernier.

L’homme arrêté le 18 août près d’Annecy avec le corps de sa femme caché dans une valise dans le coffre de sa voiture a été mis en examen pour assassinat.
L’homme arrêté le 18 août près d’Annecy avec le corps de sa femme caché dans une valise dans le coffre de sa voiture a été mis en examen pour assassinat. © Maxppp -

Haute-Savoie, France

Ce mardi en fin d’après-midi, le parquet d’Annecy en Haute-Savoie annonce que l’homme interpellé dimanche dernier à Doussard avec le cadavre de sa compagne dissimulé dans une valise, dans le coffre de sa voiture, a été mis en examen pour assassinat

Le suspect encore silencieux sur les raisons de son geste

Âgé de 45 ans, il a donné très peu d'explications, préférant garder le silence. La victime était âgée de 37 ans. Le couple qui a deux enfants, une fille de 6 ans et un garçon de 9 ans, réside à Annecy. "Il est actuellement impossible de savoir précisément où, quand et comment la victime a été tuée", précise ce soir le procureur d’Annecy. Le corps de la femme a été retrouvé "intact", dans une valise fermée. L’autopsie n’a pas permis de déterminer les causes exactes du décès. Des examens complémentaires doivent avoir lieu. Lors de sa garde à vue, le principal suspect a fait valoir son droit au silence.

L’enquête menée par la police judiciaire d’Annecy a confirmé que cet homme résidant sur Annecy avait effectué entre samedi après-midi et le moment de son arrestation (dimanche 5h25) un aller-retour entre la France et l’Italie. Il y avait depuis quelques temps "des dissensions" dans le couple indique le parquet d'Annecy, joint par France Bleu Pays de Savoie

Les enfants sur la banquette arrière 

Les deux enfants, une fillette de 6 ans et un garçon de 9 ans, étaient assoupis sur la banquette arrière, en bonne santé, au moment de l'interpellation. "Ils pensaient retrouver leur mère restée à Annecy", a précisé une source proche de l’enquête. Ils ont été pris en charge par la cellule pédo-psychologique au centre hospitalier d’Annecy-Genevois. 

"Grosse connerie"  

Samedi, un avis de recherche avait été diffusé, avant que l’assassin présumé ne soit interpellé. La police avait été prévenu par des proches du couple inquiets après que l’homme ai dit qu’il avait "fait une grosse connerie". L'homme n'avait jusque là fait l'objet d'aucun signalement pour des antécédents de violence et il n'était pas connu de la justice

Choix de la station

France Bleu