Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Miss Prestige National 2015 ne se rendra pas au tribunal du Mans pour trafic de drogue

-
Par , France Bleu Maine

La Miss Prestige National 2015 avait été entraînée dans le tourbillon d'une affaire de trafic de drogue. Aujourd'hui innocentée, elle n'assistera pas au procès qui se tient ce 8 juillet 2019 au tribunal correctionnel du Mans.

Margaux Deroy lors de son élection comme Miss Prestige National en 2015.
Margaux Deroy lors de son élection comme Miss Prestige National en 2015. © Maxppp - Jean Marc Loos

Le Mans, France

Suspectée puis innocentée : le procès qui se tient ce lundi au tribunal correctionnel du Mans aurait pu voir Margaux Deroy sur le banc des prévenus. Le 24 avril dernier, la Miss Prestige National 2015 est blanchie dans cette affaire et obtient le statut de témoin assisté. 

Ce procès reste important pour la mannequin d'origine lilloise, bien qu'elle ne rende pas à l'audience. Son avocate, Me Elodie Fourmon-Leclercq, espère que Margaux Deroy sera totalement réhabilitée et pourra enfin tourner la page.

Margaux Duroy, au mauvais moment au mauvais endroit

La jeune femme de 23 ans avait été interpellée le 7 juin 2018 avec son petit ami de l'époque, Nasser, en fin de soirée. A l'arrière de la voiture, des stupéfiants avait été retrouvés. Après 96 heures de garde à vue, la reine de beauté était placée neuf jours en détention provisoire.

Me Elodie Fourmon-Leclercq, l'avocate mais aussi la tante de Margaux Deroy, se bat alors pour la faire libérer. Jusqu'en février 2019, soit huit mois, la miss est soumise à un contrôle judiciaire strict : obligation de pointage au commissariat une fois par semaine, interdiction de se rendre dans la Sarthe et le Pas-de-Calais ni de rencontrer les autres personnes mises en examen.

Une année éprouvante pour la miss

La mannequin vit avec difficulté cette mauvaise expérience, que son avocate apparente à "un suicide social". Quand les faits éclatent, la présidente du comité de Miss Prestige National, Geneviève de Fontenay, demande le retrait de sa couronne de miss.  "Au lieu de la soutenir, alors qu'ils l'ont très bien connue, ils auraient pu au moins lui laisser le bénéfice du doute",  soupire Me Elodie Fourmon-Leclercq.

Depuis, Margaux Deroy a repris ses activités de mannequinat. "Désormais, ses déboires avec la justice sont bel et bien terminés, Margaux est sereine", affirme son avocate.