Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Moins de 200 personnes en soutien aux salariés de MT Technology à Saint-Michel-de-Maurienne

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Une marche silencieuse était organisée ce jeudi, à Saint-Michel-de-Maurienne (Savoie) pour protester contre la fermeture de l'usine MT Technology. De très nombreux élus venus de toute la vallée ont participé à ce cortège.

Marche silencieuse à Saint Michel de Maurienne
Marche silencieuse à Saint Michel de Maurienne - Anabelle Gallotti

73140 Saint-Michel-de-Maurienne, France

La marche silencieuse a conduit le cortège du parking de l'usine jusqu'à la mairie. Avec en tête de ce rassemblement, une quinzaine d’élus venus de toute la vallée.

"Toute la vallée est affectée par la fermeture de cette usine."
Jean Michel Gallioz, le maire de Saint Michel de Maurienne.

MT Technology va fermer. L'usine a été placée en début de semaine en liquidation judiciaire, par le tribunal de commerce de Chambéry. Un Plan de Sauvegarde de l'emploi se prépare pour les 113 salariés.

Marche silencieuse - Aucun(e)
Marche silencieuse - Anabelle Gallotti

"Occupez vous de nous."
Brigitte, 37 ans d'ancienneté

Dans ce cortège silencieux et discipliné, seuls quelques banderoles ou panneaux dépassent. Dessus Brigitte, 37 années d’ancienneté à MT Technology a écrit "Occupez vous de nous". Beaucoup d'anciens ont participé à cette marche. Des personnes âgées ont eu parfois du mal à monter jusqu’à la mairie, mais pour Arlette "c’est important d’être là. Nos maris ont travaillé dans cette usine. Bientôt il n’y aura que des vieillard à Saint Michel". Le rassemblement s'est terminé devant l'usine, dans un silence pesant.