Faits divers – Justice

Moins de morts sur les routes drômoises en 2016

Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 31 janvier 2017 à 18:43

Le Préfet de la Drôme, le Procureur de Valence et les forces de l'ordre ont fait le bilan sécurité routière 2016
Le Préfet de la Drôme, le Procureur de Valence et les forces de l'ordre ont fait le bilan sécurité routière 2016 © Radio France - Nathalie Rodrigues

34 tués sur les routes de la Drôme en 2016, c'est bien en dessous de 2015 où 46 personnes avaient succombé à un accident, et c'est en dessous aussi de la moyenne de ces 5 dernières années. Les autorités ont dressé le bilan ce mardi.

Ces accidents mortels ont tous eu lieu dans le couloir rhodanien, pas de choc fatal dans le Nyonsais ni les Baronnies ni le Vercors l'an dernier. Plus d'un tiers des accidents mortels sont causés par la vitesse, plus d'un quart par l'alcool. Dans quasiment un accident mortel sur cinq, les autorités ont relevé la présence de stupéfiants. Et la ceinture de sécurité n'est visiblement pas un réflexe encore pour tout le monde, puisque cinq des 34 tués sur les routes drômoises l'an dernier ne l'avaient pas bouclée. Des usagers vulnérables de la route ont été épargnés. La Drôme déplore cinq piétons tués en 2016, contre 9 en 2015; 4 motards tués en 2016, contre 12 en 2015.

Des contrôles de la route renforcés

Si le nombre de morts a baissé, c'est, entre autre, parce que les contrôles police/gendarmerie ont été accentués. La police en a par exemple effectué 2800, 25% de plus qu'en 2015, à Valence, Romans et Montélimar. Cette pression va être maintenue en 2017.

De nouveaux radars installés

Les radars actuels vont tous être passés en radar double-sens. Et de nouveaux appareils vont être installés, vraisemblablement trois ou quatre. Des appareils qui, en plus de capter la vitesse, permettront de verbaliser pour téléphone au volant, non respect des distances de sécurité et absence de ceinture. Par ailleurs, un ensemble de vrais radars et de leurres seront disposés sur la départementale entre Tain l'Hermitage et Saint-Nazaire-en-Royans. Ils changeront de place régulièrement de sorte qu'on ne puisse pas repérer ceux qui flashent vraiment , de sorte que la vitesse soit respectée tout au long du parcours.

De la pédagogie auprès des entreprises

La préfecture compte faire signer des plans de prévention des risques routiers aux entreprises parce que plus de 40% des accidents mortels en 2016 ont eu lieu en pleine journée de travail ou sur le trajet domicile/travail.