Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mondial 2018 de football

La France championne du monde : 10 interpellations après des tensions à Rouen

dimanche 15 juillet 2018 à 22:54 Par Delphine Garnault, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Après la victoire de l'équipe de France en finale de la Coupe du monde de football, Rouen a fait la fête ce dimanche 15 juillet 2018 mais il y a eu des incidents. Il y a eu dix interpellations. Deux journalistes ont été blessés.

Les CRS ont utilisé  les gaz lacrymo pour faire  évacuer la place de l'Hôtel de Ville à Rouen
Les CRS ont utilisé les gaz lacrymo pour faire évacuer la place de l'Hôtel de Ville à Rouen © Radio France - Romain Chevalier

Rouen, France

Il y a eu des incidents à Rouen après la victoire des Bleus en Coupe du monde de football ce dimanche 15 juillet 2018. La fan zone de l'esplanade Saint-Gervais à Rouen a fait le plein et les supporters ont ensuite rejoint le centre-ville de Rouen et notamment la place de l'hôtel de ville. Mais il y a eu des incidents : des échauffourées entre jeunes et forces de l'ordre ont éclaté. 

Dix personnes interpellées à Rouen

A Rouen, les premiers incidents ont commencé à 19h45 avec des jets de projectiles contre les forces de l'ordre. Les incidents se sont poursuivis vers 21h avec un groupe plus organisé près de l'Hôtel de Ville. La police évoque "une petite centaine de personnes". Les forces de l'ordre ont utilisé leur gaz lacrymogène et la place a du être évacué. Au total 10 personnes dont 2 mineurs ont été interpellées. Parmi eux : 6 sont entendus pour des jets de projectiles et 4 pour dégradation rue Jeanne d'Arc, rue du Général Leclerc et rue Saint Sever. Il y avait à 8h30 ce lundi matin 3 vitrines brisées.

Deux journalistes agressés  

Deux journalistes qui travaillent pour le site internet 76 actu ont été blessés. Une jeune femme explique "Un homme s'est fait agressé par une trentaine de personnes, un autre a voulu l'aider et après ils ont été pris en charge par les pompiers puis les policiers sont arrivés". Nos confrères de 76 actu ont relaté l'incident sur les réseaux sociaux 

Ce lundi matin, les deux journalistes ont annoncé qu'ils portaient plainte et ils ont reçu le soutien du SNJ. Dans un communiqué, le Syndicat National des Journaliste, section Normande, réagit et estime que "la liberté de la presse reste menacée même dans la pratique la plus anodine du métier"

Ensuite, la place de l'hôtel de ville a été sécurisée. Ses accès bloqués.

A 22h, la préfecture de Seine-Maritime confirmait que deux journalistes ont été blessés, pris en charge par les pompiers et conduits sur l'hôpital. Elle précisait qu'il y avait eu plusieurs feux de poubelles et du matériel de chantier dégradé.  

Du matériel de chantier a été détérioré - Radio France
Du matériel de chantier a été détérioré © Radio France - Romain Chevalier

Au Havre quelques incidents

Au Havre aussi, il y a eu quelques incidents : "des jets de projectiles contre les forces de l'ordre" rapportent les autorités mais il n'y a pas eu d'interpellations et aucun blessé.