Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mondial de foot au Qatar en 2022 : Michel Platini placé en garde à vue

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Sud Lorraine

Michel Platini a été placé en garde à vue ce mardi, dans le cadre de l’enquête pour corruption sur l’attribution de la Coupe du monde au Qatar en 2022. L'ancien secrétaire général de l'Élysée Claude Guéant est lui entendu en audition libre.

Michel Platini, ancien patron del'UEFA.
Michel Platini, ancien patron del'UEFA. © AFP - Sebastian Derungs

L'ancien président de l'UEFA Michel Platini est entendu ce mardi dans les locaux de l'Office anticorruption de la police judiciaire (OCLCIFF), dans le cadre de l’enquête pour corruption sur l’attribution de la Coupe du monde au Qatar en 2022, selon franceinfo.

Sophie Dion, ancienne conseillère aux sports de Nicolas Sarkozy à l'Élysée et ex-députée de Haute-Savoie est également en garde à vue. L'ex-secrétaire général de l'Élysée sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, est pour sa part entendu en audition libre par les enquêteurs.

La justice s'intéresse à une "réunion secrète" à l'Élysée

Le parquet national financier (PNF) a ouvert, en 2016, une enquête préliminaire sur l'attribution des Coupes du monde de football 2018 en Russie et 2022 au Qatar. Joseph Blatter, ancien président de la FIFA, a été entendu comme témoin en Suisse courant avril 2017, dans le cadre de cette enquête.

L'enquête préliminaire est ouverte pour "corruption privée", "association de malfaiteurs", "trafic d'influence" et "recel de trafic d'influence". La justice française s'intéresse en particulier à "une réunion secrète" au Palais de l'Elysée le 23 novembre 2010, à laquelle participaient Nicolas Sarkozy, le prince du Qatar Tamim bin Hamad al-Thani, et Michel Platini alors président de l'UEFA et vice-président de la Fifa. Cette réunion avait été révélée par l'hebdomadaire France Football.

La justice suisse a, quant à elle, ouvert une enquête sur l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 en mars 2015, en raison de soupçons de corruption.

"Totalement étranger à des faits qui le dépassent" - Communiqué de l'entourage de Michel Platini

Par communiqué, l'avocat et le porte-parole de Michel Platini ont fait savoir "qu'il n'a strictement rien à se reprocher". "Il affirme être totalement étranger à des faits qui le dépassent", ajoutent ses conseils, qui précisent qu'il n'est entendu sous le régime de la garde à vue "que pour des raisons techniques".