Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Les affaires Fourniret

Disparition d'Estelle Mouzin : Monique Olivier accuse à nouveau Michel Fourniret d'avoir tué la fillette

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Monique Olivier a réitéré ce vendredi ses accusations contre son ex-mari, Michel Fourniret, en assurant devant la juge d'instruction qu'il avait selon elle "bien tué" Estelle Mouzin. Elle a évoqué de possibles "repérages" quelques jours avant sa disparition.

Michel Fourniret a été une nouvelle fois mis en cause par son ex-femme.
Michel Fourniret a été une nouvelle fois mis en cause par son ex-femme. © Maxppp - Mikaël Libert

Les soupçons à l'encontre de Michel Fourniret se sont renforcés ce vendredi dans l'affaire Estelle Mouzin, après une nouvelle audition de son ex-épouse, qui a assuré qu'il avait selon elle bien tué la fillette, disparue en 2003.  Entendue pendant six heures par la juge Sabine Khéris, Monique Olivier a réitéré les accusations portées contre son ex-mari, allant jusqu'à évoquer de possibles "repérages" avant l'enlèvement. 

Au cours de cette audition, l'ex-compagne du tueur des Ardennes a confié que, selon elle, Michel Fourniret avait "possiblement" tué la fillette, disparue en Seine-et-Marne le 9 janvier 2003. De son côté, Michel Fourniret a tenu des propos ambigus à la juge lors de sa dernière audition en novembre dernier : "Si j'étais vous, je chercherais entre l'école et le domicile", avait-t-il confié. Des déclarations qui ont incité l'avocat du père d'Estelle Mouzin à demander que "de nouvelles fouilles puissent avoir lieu", notamment pour "comprendre ce qu'il a pu arriver à Estelle".

On a plus avancé aujourd'hui en six heures qu'en dix ans d'instruction - Me Richard Delgenes l'avocat de Monique Olivier

Lors de l'audition, Monique Olivier, en conflit ouvert avec son ex-mari, a invoqué plusieurs raisons pour incriminer Michel Fourniret, et notamment son absence d'alibi. Au mois de novembre dernier, elle a avoué que c'était elle qui avait passé le fameux coup de téléphone qui constituait l'alibi de son ancien époux. 

Devant la juge, Monique Olivier a expliqué qu'elle soupçonnait son ex-mari d'avoir fait des "repérages dans les jours ou les semaines ayant précédé la disparition", a expliqué son avocat Me Delgenes. Pour elle, il n'est "pas impossible voire fort probable" qu'il se soit rendu sur les lieux de la disparition en amont, a ajouté le conseil de Monique Olivier.   

Michel Fourniret a été mis en examen le 27 novembre pour "enlèvement et séquestration suivis de mort" dans l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu