Faits divers – Justice

Monistrol-sur-Loire mobilisée pour soutenir Renaud Meyssonnier, emprisonné au Népal

Par David Valverde, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu dimanche 31 janvier 2016 à 15:36

Des Monistroliens venus se faire photographier pour Renaud Meyssonnier
Des Monistroliens venus se faire photographier pour Renaud Meyssonnier © Radio France - David Valverde

Cela fait trois mois que Renaud Meyssonnier est en prison pour avoir été intercepté à la frontière népalo-cambodgienne avec de faux dollars (l'équivalent de 150 euros). Il purge une peine d'un an de prison. En attendant son procès en appel, le comité de soutien s'active.

La commune de Monistrol-sur-Loire (Haute-Loire) est toujours mobilisée pour [soutenir Renaud Meyssonier](http://Renaud Meyssonnier : le combat continue, au Népal et en France). Cet homme de 27 ans, condamné le 8 novembre dernier à un an de prison pour avoir été pris à la frontière entre le Cambodge et le Népal avec de faux dollars. Il était en plein tour du monde de 18 mois quand il a été arrêté. Depuis, sa famille tente de faire bouger les choses : sa mère Nadine est au Népal où elle peut parfois voir Renaud trois fois par semaine au parloir. Et en Haute-Loire le comité "Soutenir Renaud au Népal" multiplie les initiatives pour notamment récolter de l'argent qui permet de couvrir les dépenses de justices et les couts des déplacement en Asie. Il y a une semaine, c'était une soirée cinéma au bénéfice de l'association, et ce week-end, une journée shooting photo était organisée. Des photos à 5 euros, prises par une professionnelle.

Reportage de David Valverde

Des initiatives qui à chaque fois ont très bien fonctionné, et qui font beaucoup de bien au moral de la famille de Renaud, comme son petit frère Clément, étudiant à Grenoble.

C'est touchant. Au début c'était difficile. Il y a un soutien incroyable. On ne s'attendait pas à ça. On peut vite tomber dans la déprime et à chaque fois ça me rebooste parce que je sens qu"il y a plein d'énergie autour de Renaud.  Lui est touché et je pense que ça lui fait du bien.

Clément Meyssonnier, le plus jeune frère de Renaud

Elodie Barthélémy, une photographe professionnelle a apporté son soutien - Radio France
Elodie Barthélémy, une photographe professionnelle a apporté son soutien © Radio France - David Valverde

Lire aussi | Un jeune de Haute-Loire emprisonné au Népal pour une poignée de faux billets 

Lire aussi | Renaud Meyssonnier : le combat continue, au Népal et en France 

Partager sur :