Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray

Saint-Etienne-du-Rouvray : pour Monseigneur Boulanger "il ne faut pas sombrer dans un esprit de haine"

mardi 26 juillet 2016 à 15:54 Par Philippe Thomas, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

L'Evêque de Bayeux-Lisieux, actuellement en déplacement en Pologne pour les JMJ, n'a pas tardé à réagir après la pris d'otage de Saint-Etienne-du-Rouvray. Pour l'homme d'église, "à la haine doit répondre la miséricorde."

Monseigneur Boulanger - Saint-Etienne-du-Rouvray
Monseigneur Boulanger - Saint-Etienne-du-Rouvray

Pour Monseigneur Jean-Claude Boulanger, l'émotion est grande à Cracovie où 800 000 jeunes sont réunis actuellement à l'occasion des Journées Mondiales de la Jeunesse : "beaucoup de jeunes ont pleuré. C'est une grande émotion. Nous avons commencé par prier quand nous avons appris la nouvelle. Nous nous sommes réunis ensuite en petits groupes pour en parler."

Cette fraternité que nous voulons vivre, nous voulons la continuer

"Il ne faut pas qu'un attentat comme celui-là viennent perturber ces jeunes" rajoute Monseigneur Jean-Claude Boulanger. "Nous les avons invité à ne pas céder à la haine, garder ce que nous sommes. Il ne faut pas entrer dans les guerres de religions. Daesh sera content si nous entrons en guerre les uns contre les autres. N'allons pas cataloguer une religion plus qu'une autre." Monseigneur Boulanger veut éviter de voir les communautés s'ériger les unes contre les autres et refuse de céder à la panique. Avant de rajouter pour rassurer les familles : "Ces JMJ parfaitement bien sécurisées par l'Etat polonais se vivent dans un climat de confiance et de joie fraternelle."