Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Mont-de-Marsan : de la prison ferme pour avoir roué de coups un homme nu

mardi 12 mars 2019 à 16:54 Par Elodie Vergelati, France Bleu Gascogne

Deux Landais de 23 ans et 22 ans ont été condamnés ce mardi à trois ans de prison ferme pour l'un, un an ferme pour l'autre. Samedi soir, à Mont-de-Marsan, ils se sont acharnés sur un jeune déficient mental qui leur devait de l'argent dans le cadre d'un trafic de drogues.

Les faits se sont déroulés samedi soir, le 9 mars, dans un terrain vague à Mont-de-Marsan.
Les faits se sont déroulés samedi soir, le 9 mars, dans un terrain vague à Mont-de-Marsan. © Maxppp - Françoise Tallieu

Mont-de-Marsan, France

Jugés en comparution immédiate ce mardi, deux Landais de 23 ans et 22 ans ont été condamnés à de la prison ferme par le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan. Samedi soir, dans la ville-préfecture, ils ont roué de coups un jeune majeur déficient mental qui leur devait de l'argent dans le cadre d'un trafic de drogues. La victime a dû se vautrer, nue dans la boue, sous la menace d'un pistolet

Expédition punitive

Cette expédition punitive, ce simulacre de mise à mort a tout d'une scène de film. Samedi soir, à la nuit tombante, un terrain vague à Mont-de-Marsan, où deux comparses convoquent leur victime pour lui infliger une leçon. Le jeune déficient mental s'est fait remettre une plaquette de cannabis, il doit rendre l'argent de la vente, environ 300 euros. Mais le compte n'y est pas. Le voilà roué de coups, sommé de se vautrer, nu, dans la boue...L'un de ses agresseurs lui flanque une arme, factice, dans la bouche. A l'audience, le rappel des faits est glaçant. 

Vous vouliez qu'il pisse dans son froc", le procureur de la République

"Vous l'avez traité comme un animal, il a cru mourir, vous vouliez clairement qu'il pisse dans son froc", s'indigne le procureur de la République. "Mes gestes ont dépassé ma pensée, on n'a pas vu qu'il était handicapé, sinon on lui aurait mis deux trois baffes, c'est tout" justifie le jeune homme...Un bourreau qui, sept ans plus tôt, dans une affaire de stupéfiants semblable, occupait la place de la victime. Adolescent, on l'avait fait mettre à genoux, sous la menace d'une arme réelle. Un ami avait reçu deux balles dans la tête.  "Pourquoi infliger ce traumatisme que vous avez subi?", s'interroge le procureur de la République. Silence. Déjà condamné pour des faits similaires il y a un an, le jeune homme écope de trois ans ferme. Un an ferme pour son acolyte, qui n'avait pas de casier judiciaire.