Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Mont-de-Marsan : l'homme qui a mis le feu a une voiture aurait agi par vengeance

-
Par , France Bleu Gascogne

Ce jeune homme de 21 ans s'est lui-même rendu à la police et il a avoué en garde à vue avoir voulu se venger d'un éducateur du conseil départemental des Landes.

Les pompiers sont restés sur place une partie de l'après-midi.
Les pompiers sont restés sur place une partie de l'après-midi. © Radio France - Valérie Mosnier

Il s'est rendu à la police à peine une demi-heure après le début de l'incendie. Un jeune homme de 21 ans, de nationalité irakienne, a été placé en garde à vue ce jeudi pour l'incendie d'une voiture en plein centre-ville de Mont-de-Marsan, impasse de la Poste, en face du parvis de la mairie. Il a expliqué aux enquêteurs avoir agi par vengeance.

Le jeune homme visait un éducateur du pôle de protection de l'enfance du département des Landes, qu'il juge responsable de tous ses problèmes, explique le procureur de la République de Mont-de-Marsan, Olivier Janson. Il est en effet le père de deux enfants, qui sont nés à Mont-de-Marsan. L'aîné est à peine âgé d'un an et demi. 

Mais en mai dernier, le juge pour enfants prend une mesure d'éloignement. La mère et les enfants sont pris en charge dans le cadre d’une "procédure d’assistance éducative", décrit Olivier Janson, et la famille est suivie par cet éducateur du département. 

Le jeune Irakien a du mal à vivre cette situation. Mi-juillet, il va jusqu'à enlever l'un de ses enfants en pleine rue, sous les yeux de son ex-compagne. Il est rapidement interpellé à son domicile et le bébé est récupéré "sans difficulté" par les forces de l'ordre, précise le procureur de la République.

Un éducateur du département pris pour cible

Il est alors placé sous contrôle judiciaire. Une enquête révèle en parallèle des violences conjugales, et la justice décide par la suite de lui interdire purement et simplement de voir ses enfants. Mais quelques jours plus tard, sa demande d'asile est aussi déboutée. Il n'en faudra pas plus pour faire déborder le vase. Pour lui, le responsable est tout trouvé : il s'agit de ce fameux éducateur.

Le jeune homme se rend d'ailleurs sur le lieu de travail de l'éducateur, pour le confronter. Mais il est absent, alors il se rend à l'endroit où sont placés ses enfants. "Il ne s'est pas montré agressif, mais véhément", explique Olivier Janson. Le personnel finit donc par l'autoriser à voir les deux bébés. C'est alors que le jeune homme décide de mettre le feu à la voiture de l'éducateur.

Malheureusement, les flammes ne se limitent pas au véhicule. Une conduite de gaz explose, et l'incendie se propage à un immeuble attenant, détruisant entièrement l'atelier d'un cordonnier. En revanche, il n'y a eu aucun blessé.

Le parquet doit décider dans les heures qui viennent des poursuites. Le prévenu sera déjà jugé le 22 octobre par le tribunal de Mont-de-Marsan pour soustraction de mineur et violences conjugales.

véhicule incendié Mont de Marsan
véhicule incendié Mont de Marsan © Radio France - Bernard Tessier
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu