Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mont-de-Marsan : la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, sur le chantier de la future cité judiciaire

-
Par , France Bleu Gascogne

La ministre de la justice est en visite dans les Landes pendant deux jours. Elle est venue se rendre compte de l'avancement du chantier de la cité judiciaire, très attendue par les magistrats montois.

Nicole Belloubet devant la maquette de la future cité judiciaire
Nicole Belloubet devant la maquette de la future cité judiciaire © Radio France

Mont-de-Marsan, France

La garde des sceaux était à Mont-de-Marsan ce lundi. Elle est venue visiter l'actuel palais de justice, le centre pénitentiaire, le centre éducatif fermé, mais aussi et surtout visiter le chantier de la future cité judiciaire, avenue du Colonel Rozanoff. Cette cité judiciaire regroupera le Tribunal de Grande Instance, le Tribunal d'Instance, le Tribunal de commerce et le Conseil des prud'hommes en un seul et même endroit. Commencé en début d'année, le chantier est déjà bien avancé. Tout le gros oeuvre est terminé. 

La patio autour duquel s'articule la salle des pas perdus - Radio France
La patio autour duquel s'articule la salle des pas perdus © Radio France
Les bureaux des magistrats surplomberont le bâtiment - Radio France
Les bureaux des magistrats surplomberont le bâtiment © Radio France

5 salles d'audience

Cette cité de 6000 m2 accueillera 120 magistrats et fonctionnaire. Pour l'instant il faut faire preuve d'un peu d'imagination pour se rendre compte de ce que va donner le bâtiment. Mais à terme, on pénétrera dans la cité judiciaire par un jardin planté de pins. On arrivera ensuite sous un énorme préau soutenu par des colonnes de 12 mètres de haut, en métal  blanc. Puis on entrera dans la salle des pas perdus, très lumineuse, organisée autour d'un grand patio aux murs recouverts de bois clair, et au sol en pierre blonde. Autour de ce patio, disposées en étoiles, pas moins de 5 salles d'audience, dont une gigantesque salle pour les procès d'assises.  Enfin à l'arrière de cette cité judiciaire, dans les étages, se trouveront les bureaux des magistrats. 

Le bâtiment devrait être terminé à l'été 2021 - Radio France
Le bâtiment devrait être terminé à l'été 2021 © Radio France

Plus de 30 ans  de discussion

C'est l'aboutissement d'un projet qui aura mis plus de 30 ans à voir le jour. Car c'est en 1983 que le garde des Sceaux de l'époque, Robert Badinter évoque pour la première fois la construction d'une cité judiciaire et lance une étude de faisabilité.  En 1990, le maire Philippe Labeyrie tape du poing sur la table pour faire accélérer les choses : le palais de justice est vétuste et dangereux, dit-il. La mairie vend donc le le terrain de avenue du Colonel Rozanoff à la Chancellerie, étape cruciale censé marquer le coup d'envoi du projet. Mais s'ensuivent de longues, très longues années d’attente... Et pourtant les gardes des sceaux se succèdent à Mont-de-Marsan, tous d'accord pour dire que l'actuel palais de justice est inadapté. Mais le nerf de la guerre, c'est l'argent : 28 millions d'euros, ce n'est pas rien.  Il faudra attendre 2012 et la venue d'une autre garde des Sceaux, Christiane Taubira, pour que le projet devienne concret : c'est elle qui valide enfin le financement.    Le bâtiment devrait être achevé à l'été 2021. 

Ce mardi la ministre de la justice poursuit sa visite dans les Landes, direction Dax, où elle doit visiter le tribunal, puis se rendre au centre hospitalier pour visiter l'unité médico-légale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu