Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mont-de-Marsan : une trentaine de personnes manifestent en hommage à Saïd El Barkaoui, mort à Ychoux en 2018

-
Par , France Bleu Gascogne

Ce samedi, une trentaine de manifestants se sont retrouvés à Mont-de-Marsan, en hommage à Saïd El Barkaoui, mort à Ychoux en 2018. Son voisin, un homme de 67 ans, lui avait tiré dessus, au pistolet, à cinq reprises. Les manifestants présents ce samedi dénoncent un acte raciste.

Le 20 mai 2018, dans les Landes, un retraité de 67 ans saisit son pistolet et tire à cinq reprises sur son voisin, Saïd El Barkaoui
Le 20 mai 2018, dans les Landes, un retraité de 67 ans saisit son pistolet et tire à cinq reprises sur son voisin, Saïd El Barkaoui © Radio France - Lou Bourdy

Ce samedi, sur la place Saint-Roch de Mont-de-Marsan, à l'initiative du Mrap des Landes, une trentaine de personnes se sont retrouvés en homme à Saïd El Barkaoui. Le jeune gomme de 39 ans est mort à Ychoux en 2018, deux semaines après avoir été touché par 5 balles tirées par son voisin. Les manifestants sur place dénoncent un acte à caractère raciste et la mise en liberté conditionnelle du retraité. 

Le 20 mai 2018, dans les Landes, un retraité de 67 ans saisit son pistolet et tire à cinq reprises sur son voisin, Saïd El Barkaoui, alors âgé de 38 ans, père de famille. Le Landais, hospitalisé, est finalement décédé deux semaines plus tard. Pour l'instant, rien ne détermine si ce sont bien les balles tirées par le voisin qui ont provoqué sa mort.

Ils dénoncent un acte raciste

Le voisin, retraité d'une soixantaine d'années, a été mis en examen pour tentative d'assassinat. Sur place, à Mont-de-Marsan, les manifestants dénoncent une acte raciste. Ils ne comprennent pas pourquoi le tireur a été placé en liberté conditionnelle depuis décembre 2019, en attendant que le procès se tienne.

Les manifestants sur place dénoncent un acte à caractère raciste et la mise en liberté conditionnelle du retraité
Les manifestants sur place dénoncent un acte à caractère raciste et la mise en liberté conditionnelle du retraité © Radio France - Lou Bourdy

Circonstances aggravantes : préméditation et crime raciste

Un peu plus de deux ans après les faits, en mai 2018, l'instruction est désormais close. Dans ses réquisitions, France Bleu Gascogne vous l'apprenait, le parquet a retenu la volonté de tuer avec deux circonstances aggravantes : la préméditation et celle du crime raciste.

Le retraité landais de 67 ans avait fait l'objet par le passé d'un rappel à la loi pour des faits de violences envers un autre voisin. Il risque la réclusion criminelle à perpétuité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess