Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu Montagne

Montagne : des secours fortement sollicités depuis le début du déconfinement

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Isère, France Bleu, France Bleu Pays de Savoie

La CRS-Alpes a enregistré une hausse de 20% des interventions dans les quatre départements où elle est présente. Le commandant de la section iséroise appelle à la prudence, notamment en randonnée.

Des policiers en exercice de secours en crevasse (massif du Mont-Blanc, octobre 2018)
Des policiers en exercice de secours en crevasse (massif du Mont-Blanc, octobre 2018) © Radio France - Lionel Cariou

"Lundi dernier on a fait 12 interventions en Isère. D'habitude en plein été quand on fait 40 interventions en une semaine, c'est une grosse semaine!" Le capitaine Laurent Jaunatre, qui commande la CRS-Alpes en Isère, constate une très nette hausse de l'activité depuis le début du déconfinement, le 11 mai. Dans les quatre départements où l'unité est présente (Isère, Savoie, Hautes-Alpes et Alpes-Maritime), l'activité a cru de 20% par rapport aux années précédentes ; 20% aussi pour le nombre de blessés. Même constat du côté du PGHM 38 (Peloton de gendarmerie de haute-montagne : les deux unités alternent les permanences une semaine sur deux).

La mortalité est globalement stable, mais avec tout de même une hausse en Isère selon la CRS. Dans ce département, on dénombre 10 décès en tout depuis la reprise des activités de montagne.  

Une fréquentation en hausse

Le déconfinement et la volonté de sortir prendre l'air après deux mois d'une vie au ralenti a entraîné une hausse notable de la fréquentation des massifs. Quant à savoir si le déconfinement est à l'origine de la hausse des accidents, c'est une autre affaire... La météo également a été propice aux sorties en montagne.

"Les conseils que l'on promulgue chaque année c'est: préparez-vous, adaptez votre activité en montagne à votre condition physique. Et là on peut penser que certaines personnes sont parties en montagne sans cette préparation physique, souligne Laurent Jaunatre, sans cette connaissance du terrain, ni les bons équipements, ni les bons réflexes par rapport aux itinéraires." Un chiffre doit notamment interpeller : "10% de nos interventions concernent des personnes qui sont soit perdues, soit bloquées dans des barres rocheuses, et qui sont dans des situations périlleuses où on doit aller les chercher."   

Attention en randonnée

Et gare en particulier à la randonnée pédestre qui concentre le gros des secours. On n'évalue pas toujours correctement le danger estime le capitaine de la CRS-Alpes de l'Isère : "Un simple faux-pas peut engendrer une chute dans un pierrier, une glissade sur un névé, et avoir des conséquences dramatiques." Attention donc au choix de l'itinéraire et aux conditions de la montagne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess