Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emeutes en gare de Montargis : un mois après, les premières interpellations

-
Par , , France Bleu Orléans
Montargis, France

C'était il y a un mois, le 19 octobre une violente bagarre entre deux bandes rivales avaient éclaté en gare de Montargis. 80 jeunes de Montargis et de Nemours s'étaient affrontés à coup de bâtons et jets de pierres. Après un long travail d'analyse, les enquêteurs ont procédé à cinq interpellations.

Des dégâts estimés à 40 000 euros à la gare de Montargis
Des dégâts estimés à 40 000 euros à la gare de Montargis © Maxppp - JB DOS RAMOS

Le 19 novembre, en fin de soirée, une petite centaine de jeunes cagoulés de Nemours et de Montargis sont venus en découdre le lundi soir dans le hall de la gare vers 19h30. Les dégâts avaient été estimés à au moins 40.000 euros. Un mois plus tard, les enquêteurs ont procédé à plusieurs interpellations. Cinq jeunes sont d'ores et déjà mis en en examen, ils ont été trahis par les caméras de surveillance.

Le long travail de visionnage a été très long et très fastidieux. Il a fallu décortiquer plusieurs dizaines d'heures de bandes prises par les caméras à l'intérieur et à l'extérieur de la gare.  Les visages cachés avec des écharpes ou des cagoules a compliqué la mission des enquêteurs. Les enregistrements de la vidéo surveillance ont finalement porté leurs fruits.

L’un des volets de cette enquête, celui qui concerne les protagonistes du côté de Nemours est du reste clos. Après identification, 16 jeunes ont répondu à une convocation au commissariat de Seine-et-Marne pour une première audition. A l’issue, quatre mineurs ont cette fois été entendu à Montargis et après un placement en garde à vue, ils ont été officiellement mis en cause. Leur dossier est maintenant sur le bureau du juge pour enfants du parquet de Melun.

Il reste le volet de Montargis  de cette bagarre d’ampleur et particulièrement violente. A ce jour, une seule personne a été identifiée, elle a été placée en garde à vue et mise en examen mais les enquêteurs continuent de rechercher une quinzaine de membres du clan montargois dont les visages apparaissent clairement mais dont l’identité est encore méconnue.

Quant au mobile de cette expédition punitive, elle serait la conséquence d’une agression d’un jeune de Nemours pour un vol de téléphone portable.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess