Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Montauban : les propriétaires d'un chien attaché à une voiture pendant 25 kilomètres devant la justice

vendredi 29 juin 2018 à 6:13 - Mis à jour le vendredi 29 juin 2018 à 11:20 Par Bénédicte Dupont, France Bleu Occitanie et France Bleu

Nikita, une petite chienne Pinscher avait été traînée derrière la voiture de ses maîtres entre Montauban et Grisolles (Tarn-et-Garonne). Son corps mutilé a été jeté dans un fleuve. Plusieurs associations de défense des animaux ont porté plainte. Mais l'affaire n'est portée qu'au civil ce vendredi.

Le Pinscher, ici en chiot, pèse une fois adulte comme Nikita autour de 6 kilos.
Le Pinscher, ici en chiot, pèse une fois adulte comme Nikita autour de 6 kilos. © Maxppp - P. Wegner

Tarn-et-Garonne, France

Attention une image ici peut choquer les âmes sensibles. C'est d'ailleurs l'horreur de l'affaire qui a ému les amoureux des animaux au point qu'une pétition réclamant justice pour Nikita recueille près de 100.000 signatures. À Montauban, le corps mutilé d'un chien avait été découvert sur les berges du Tarn, quai Poult en février dernier. Cette petite chienne avait visiblement souffert le martyre avant de mourir.  Ses propriétaires, une femme et un homme de Grisolles, sont jugés ce vendredi matin au tribunal de Montauban. Audience au civil simplement car les enquêteurs n'ont retenu dans le procès-verbal que le "jet" d'animal mort dans le Tarn. 

Ses maîtres prétendent l'avoir "oubliée"

En face, la fondation Bardot, 30 millions d'Amis, le refuge de Castelsarrasin "les oubliés de Saint-Béart" et d'autres association de défense des animaux comme One-Voice ont porté plainte et vont réclamer que l'affaire soit jugée au pénal. Ils reprochent aux propriétaires d'avoir volontairement torturé l'animal.

C'est un acte de cruauté, un acte barbare. Les photos prises par le vétérinaire sont insoutenables. Ils n'ont pas pu faire trente minutes de route sans entendre la chienne hurler de douleur, ça n'est pas possible — Ghislaine Laval, trésorière du refuge de Castelsarrasin, contacté en premier par le passant qui a découvert le cadavre du chien

Le chien a été très vite identifié et sa propriétaire retrouvée par le vétérinaire chargé de l'autopsie.  Elle lui a alors confié s'être séparé de son compagnon, et que celui-ci aurait "attaché la chienne derrière la voiture et l'a trainée de Grisolles à Montauban", avant de changer de version devant les gendarmes. Officiellement donc, le couple a beaucoup bu et a oublié la chienne, attachée à la voiture. La thèse accidentelle est retenue par les enquêteurs. Ils ne sont donc poursuivis qu'à titre contraventionnel pour s'être débarrassé du corps dans la nature.

Les associations espèrent pouvoir faire requalifier l'affaire au pénal. Le jugement a été mis en délibéré au 31 août.