Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Montbéliard : deux lycéens en garde à vue après des affrontements avec les forces de l'ordre

vendredi 7 décembre 2018 à 16:58 Par Wassila Guittoune, France Bleu Belfort-Montbéliard

Deux lycéens de 18 et 19 ans ont été interpellés ce vendredi et placés en garde à vue ce vendredi à Montbéliard. Ils sont suspectés d'avoir caillassé les forces de l'ordre.

Environ 200 lycéens se sont rendus en centre-ville de Montbéliard, lors d'une manifestation non-autorisée
Environ 200 lycéens se sont rendus en centre-ville de Montbéliard, lors d'une manifestation non-autorisée © Radio France - Christophe Beck

Montbéliard, France

Deux élèves ont été interpellés ce vendredi, près de la gare de Montbéliard ce vendredi, en marge des manifestations de lycéens. Âges de 18 et 19 ans, les deux lycéens ont été placés en garde à vue pour "participation à attroupement armé" et "violences avec armes" explique la procureur de Montbéliard Carine Greff. En effet, les deux jeunes majeurs sont soupçonnés de s'être fourni en pierre sur les rails du chemin de fer, et de les avoir utilisé sur les forces de l'ordre.

Un lycéen blessé à la tête, un policier blessé à la main

Par ailleurs, la procureure de Montbéliard annonce ouvrir une enquête pour faire la lumière après les manifestations qui ont blessé un lycéen de 16 ans, scolarisé au lycée professionnel Nelson Mandela d'Audincourt. Selon Carine Greff, "il semble que le jeune ait tenté de s'en prendre à un policier. En s'empoignant, l'agent et le jeune sont alors lourdement tombés. Le lycéen s'est cogné la tête sur le pavé. Le policier s'est légèrement blessé à la main". Une version contredite par la famille de l'étudiant. L'élève, pris en charge à l'hôpital de Trévenans, a pu rejoindre sa famille, sa plaie étant "sans gravité" selon le recteur de Besançon, et la préfecture du Doubs

L'usage de la force était-il disproportionné?

Alors que les policiers et les gendarmes ont fait usage de gaz lacrymogènes lors des manifestations, le préfet du Doubs, Joel Mathurin a estimé que l'usage de la force était légitime ce vendredi, lors des manifestations de lycéens : "Les manifestants se sont dirigés vers le contournement de Montbéliard, une manifestation qui n'était pas autorisée. Beaucoup de mineurs se sont attroupés près de la gare. Quand ils ont voulu se diriger vers l'hyper-centre, et vers le marché de Noel, nous avons donné instruction de ne pas les laisser s'en approcher, car il faut protéger les biens et les personnes. C'est à ce moment là qu'il y a eu du caillassage de la part d'un certain nombre de jeunes, vis-à vis des forces de l'ordre. Conformément à la loi, il y a eu des sommations par deux fois, demandant aux jeunes de se disperser. N'obtempérant pas et continuant le caillassage, nous avons fait usage de la force, et en particulier de gaz lacrymogène.