Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Montbéliard : il menace le personnel hospitalier avec un sabre japonais

Les policiers de la BAC de Montbéliard ont dû faire usage à plusieurs reprises d'un taser et d'un lanceur de balles de défense (LBD) pour maîtriser, vendredi soir, un jeune homme de 23 ans qui menaçait le personnel du centre psychiatrique du Mittan. Le forcené a été interné d'office.

Les policiers ont dû faire usage de LBD et d'un pistolet à impulsion électrique pour maîtriser le forcené
Les policiers ont dû faire usage de LBD et d'un pistolet à impulsion électrique pour maîtriser le forcené © Maxppp - photo illustration / M. Philippon / Le Progrès

Montbéliard, France

On a certainement évité le pire vendredi soir à Montbéliard. Un jeune homme de 23 ans a menacé, avec un sabre japonais, le personnel du centre psychiatrique Jean Messagier, situé sur le site du Mittan, avant de s'en prendre aux policiers de la BAC arrivés en renfort. Le montbéliardais a finalement été interné d'office en hôpital psychiatrique. Les policiers ont, cependant, eu toutes les peines du monde à le maîtriser.

Un forcené dur au mal

Vers 23 heures vendredi soir, le jeune homme parvient à s'introduire dans l'enceinte du centre psychiatrique du Mittan, mais sur le parking uniquement, sans accéder aux bâtiments.  Armé d'un katana, un long sabre japonais d'un mètre de long environ, il menace le personnel soignant qui alerte immédiatement les policiers. L'individu délire, menace de les tuer et de se donner ensuite la mort. Les fonctionnaires de la BAC tentent de le raisonner, sans succès. Ils décident alors de faire usage à deux reprises du LBD (le lanceur de balles de défense) mais le forcené ne flanche pas. Il faut plusieurs tirs de taser, ce pistolet à impulsion électrique pour enfin le maîtriser.

Examiné à l’hôpital de Trévenans où il est transporté dans la nuit, le jeune homme est finalement interné d'office sur arrêté municipal. Il était, avant son acte, déjà suivi sur le plan psychiatrique. Il est également connu pour être impliqué dans une affaire de braquage à Belfort. 

Une fois jugé apte à sortir de son internement psychiatrique, le  jeune homme sera endendu par la justice qui devra décider s'il peut être reconnu pénalement responsable de son acte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu