Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Plus de 300 personnes à Montbéliard pour la marche blanche en hommage à Sarah

Plus de 300 personnes ont participé à la marche silencieuse ce samedi après-midi à Montbéliard en hommage à Sarah. La jeune femme de 27 ans a été retrouvée morte dans un appartement de la Petite-Hollande le 18 juin dernier. Son meurtrier présumé est toujours en fuite.

La famille de Sarah était en tête du cortège qui a réuni plus de 300 personnes ce samedi après-midi dans le quartier de la Petite-Hollande à Montbéliard (Doubs)
La famille de Sarah était en tête du cortège qui a réuni plus de 300 personnes ce samedi après-midi dans le quartier de la Petite-Hollande à Montbéliard (Doubs) © Radio France - Hervé Blanchard

"Plus jamais ça, justice pour Sarah" ! Le cri du cœur et de ralliement ce samedi après-midi dans le quartier de la Petite-Hollande à Montbéliard, dans le Doubs. Plus de 300 personnes ont participé à une marche blanche à la mémoire de cette jeune femme de 27 ans, retrouvée morte le 18 juin dernier dans un appartement du quartier. Un suspect, un homme de 41 ans, est toujours en fuite alors que le Parquet a ouvert une information judiciaire pour meurtre par conjoint. La maman et la famille de la victime ont mené le cortège qui s'est arrêté pour observer une minute de silence au pied de l'immeuble où a été tuée Sarah.

La famille de Sarah (dont sa mère, Ysma, 2ème en partant de la gauche) ont rendu un hommage émouvant à leur enfant
La famille de Sarah (dont sa mère, Ysma, 2ème en partant de la gauche) ont rendu un hommage émouvant à leur enfant © Radio France - Hervé Blanchard

"Cette douleur, elle est à vie" - Ysma, la mère de Sarah

Une cérémonie très émouvante, très éprouvante aussi pour cette famille brisée, et notamment Ysma, la mère de la victime qui porte un t-shirt avec une photo de sa fille, et avec l'inscription dans le dos "Plus jamais ça. Repose en paix, ma fille, je t'aime", et qui contient difficilement sa peine "Il n'y a rien qui puisse me réconforter, même si ça me touche de voir tout ce monde aujourd'hui, chacun se met à ma place, mais ma douleur est incommensurable, elle est à vie. Si elle était morte d'une maladie ou d'un accident, j'aurais pu m'y faire, mais ça, je ne peux pas parce que je ressens la douleur, la peur qu'elle a dû avoir. Je ressens qu'elle a dû penser à moi, et à sa petite sœur, quand elle s'est sentie partir. Elle s'est sentie mourir et personne ne pouvait l'aider, et c'est ça qui me ronge. Je passais en bas de l'appartement où elle a été tuée et je ne le savais pas."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le temoignage de Ysma, la maman de Sarah, victime d'un féminicide présumé

Dans la foule, il y a aussi beaucoup d'anonymes comme Ahlame "Je ne connais pas la famille mais je suis là en tant que femme, parce qu'une femme ne doit pas mourir sous les coups d'un homme, je pense que la justice ne fait pas aussi ce qu'il faut pour protéger ses femmes. Il faut que ça bouge." Même discours pour Emira, venue de la commune voisine de Mandeure et très concernée : "Moi aussi, j'ai perdu ma fille de 21 ans, il y a deux ans et demi, morte sous les coups de son compagnon, donc c'est un devoir d'être là pour soutenir cette famille aujourd'hui. Je connais leur douleur, et elle sera là à vie."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Concernant l'enquête, le suspect, un homme de 41 ans est toujours introuvable. Les enquêteurs sont également à la recherche d'un éventuel complice, quelqu'un qui aurait aidé le suspect à s'échapper, à fuir ou à se cacher. Les enquêteurs veulent aussi savoir qui a brisé les scellés, qui s'est introduit dans l'appartement en question alors que le logement était condamné pour les besoins des investigations.

Selon le collectif de recensement des féminicides, Sarah est la 56ème victime depuis le début de l'année en France. 

.
. © Radio France - Hervé Blanchard
.
. © Radio France - Hervé Blanchard
Choix de la station

À venir dansDanssecondess