Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Montbéliard : tensions au quartier de la Petite Hollande en marge du tournage d'un clip de rap

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Des affrontements avec la police ont éclaté quartier de la Petite Hollande à Montbéliard ce dimanche 7 mars, après le rassemblement de près d'une centaine de personnes pour le tournage d'un clip de rap.

Un véhicule de police a été caillassé par les participants au clip selon les forces de l'ordre
Un véhicule de police a été caillassé par les participants au clip selon les forces de l'ordre © Radio France - Marc Bertrand

Le tournage d'un clip de rap a dégénéré ce dimanche après-midi à Montbéliard. Le rappeur M2z avait donné rendez-vous quartier de la Petite Hollande pour tourner un clip avec voitures et figurants cagoulés.

Vers 14h, la police en patrouille est passée à proximité de l'attroupement autour du tournage. Entre 80 et 100 personnes étaient présentes selon les forces de l'ordre. D'après les agents présents, un véhicule de police a été lourdement caillassé par les participants au clip, avant de quitter les lieux pour se réfugier.

Les forces de l'ordre, mieux équipées, sont ensuite retournées à l'endroit du tournage. Les agents ont procédé à des tirs de LBD et de lacrymogène pour disperser les participants au clip. Le calme est finalement revenu, sans interpellation et sans blessés.

"Il n'y avait rien" s'est défendu le rappeur montbéliardais M2z dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. "On n'a pas le droit de chanter maintenant" a-t-il déploré. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess