Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Montbéliard : trois jeunes convoqués par la justice après les manifestations de lycéens

samedi 8 décembre 2018 à 18:56 Par Jonathan Landais et Mélanie Kuszelewicz, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon

Les deux jeunes qui avaient jeté des pierres sur les forces de l'ordre vendredi durant la manifestation des lycéens seront jugés en mars prochain. Un troisième jeune sera convoqué ultérieurement.

Deux jeunes étudiants seront convoqués devant la Justice le 14 mars prochain.
Deux jeunes étudiants seront convoqués devant la Justice le 14 mars prochain. © Maxppp - SOLLIER Cyril

Montbéliard, France

Les deux étudiants interpellés en marge des affrontements avec la police vendredi devant le parvis de la gare de Montbéliard ont été présentés vendredi soir devant le Procureur de Montbéliard. Ces deux jeunes de 18 et 19 ans avaient été placés en garde à vue après avoir jetés des pierres sur les forces de l'ordre. Ils seront jugé le 14 mars prochain.

Un mineur de 15 ans a également été placé en garde à vue vendredi pour avoir jeté un pétard. Libéré, il recevra une convocation ultérieurement pour réparation pénale.

Enquête ouverte concernant le lycéen blessé

Vendredi, pendant les affrontements avec la police, un lycéen de 16 ans avait été légèrement blessé à la tête. Un fonctionnaire de police avait également été blessé. Le parquet de Montbéliard va ouvrir une enquête pour déterminer les circonstances exactes de cet incident. Pendant l'altercation, ils se seraient empoignés et seraient tombés. Mais le Parquet précise que "le jeune homme n'a pas reçu de coups de la part de l'agent".