Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Montélimar : en pleine nuit, le maire Julien Cornillet part à la chasse aux vitrines éclairées

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Pour réduire la pollution lumineuse et la consommation d'énergie, l'éclairage des vitrines est interdit par la loi après une heure du matin. Une règle que certains commerces ne respectent pas à Montélimar, le maire l'a constaté de ses yeux dans la nuit de jeudi à vendredi.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le maire de Montélimar s'est rendu dans les rues de sa ville pour vérifier que les vitrines étaient bien éteintes après 1h du matin comme le demande la loi.
Dans la nuit de jeudi à vendredi, le maire de Montélimar s'est rendu dans les rues de sa ville pour vérifier que les vitrines étaient bien éteintes après 1h du matin comme le demande la loi. - Fabrice Fouque (Ville de Montélimar)

Pas de couvre-feu dans la nuit de jeudi à vendredi pour Julien Cornillet, le maire Les Républicains de Montélimar (Drôme). Après 1h du matin, il a arpenté les rues du centre-ville pour faire la chasse aux vitrines éclairées. Afin de réduire la pollution lumineuse et la consommation d'énergie, les enseignes ont obligation d'éteindre leurs éclairages entre 1h et 6h du matin, mais certaines ne jouent pas le jeu. 

En mars 2021, sur 650 commerces, 125 ne respectaient pas la loi. Ils ont tous reçu un premier courrier de la mairie leur demandant d'éteindre leur enseigne. 76 magasins se sont exécutés. D'autres n'ont pas changé leurs habitudes, le maire l'a constaté durant sa balade nocturne. "Il s'agit souvent d'enseignes nationales, plutôt que de commerces indépendants. Nous allons leur écrire à nouveau pour les sensibiliser", détaille le maire, qui ne compte pas verbaliser pour l'instant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess