Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Montélimar : il tire sur deux personnes en pleine rue avec un fusil airsoft

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Un jeune Montilien de 19 ans a été interpellé mercredi après-midi après avoir tiré sur deux personnes avec un fusil airsoft dans le quartier Nocaze. Les deux victimes ne sont que légèrement blessées par les petites billes.

Les policiers sont intervenus grâce au visionnage de la vidéoprotection
Les policiers sont intervenus grâce au visionnage de la vidéoprotection © Radio France - Nathalie De Keyzer

Ce sont les agents du centre de supervision des caméras de la ville qui ont donné l'alerte. Un jeune homme se promenait avec une arme à l'épaule rue Paul Langevin dans le quartier Nocaze vers 16h30 mercredi. Les policiers immédiatement dépêchés sur place l'ont interpellé. Il s'avère que l'arme n'était heureusement pas létale, il s'agissait d'un fusil airsoft qui tire des petites billes.

Une personne touchée au mollet, l'autre éraflée à la joue

Mais le jeune homme de 19 ans venait de tirer en pleine rue. Il a atteint deux personnes. L'une a été touchée au mollet, l'autre aurait une petite estafilade à la joue. Leurs blessures n'ont pas nécessité d'hospitalisation. Pourquoi ces tirs ? Le tireur connaissait-il les victimes ? Aucune des deux personnes visées n'a voulu témoigner par crainte de représailles. L'auteur présumé lui ne reconnaît pas avoir tiré. Il est déjà connu de la justice, en récidive pour des faits de violence. 

Il va passer une nouvelle nuit en garde à vue en attendant son défèrement au parquet vendredi. Il pourrait ensuite être jugé en comparution immédiate.

  • Drôme
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu