Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Montélimar : un gilet jaune appelant à des violences sur les forces de l'ordre interpellé

vendredi 21 décembre 2018 à 10:58 Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Après les débordements dans la manifestation de gilets jaunes à Montélimar (Drôme) samedi dernier, les forces de l'ordre ont enquêté sur les réseaux sociaux. Un suspect de 30 ans appelant à des violences a été interpellé.

Police nationale (photo d'illustration)
Police nationale (photo d'illustration) © Radio France - Nathalie De Keyzer

Montélimar, France

Les manifestations samedi dernier à Montélimar ont été agitées. Des gilets jaunes ont tiré des mortiers de feux d'artifices sur les forces de l'ordre quand ils étaient devant la base logistique Amazon. Il n'y a pas eu de blessés, les projectiles ont atteint les boucliers des CRS.

Enquête sur les réseaux sociaux

Une enquête sur les réseaux sociaux permet aux policiers de remonter jusqu'à un profil suspect. Un habitant de Dieulefit de 24 ans qui appelle à la même chose pour ce samedi. Il est interpellé chez lui mercredi matin à 6h. En garde à vue, il affirme qu'il était présent, témoin du tir mais pas auteur. Il donne ses codes pour Messenger et autres réseaux sociaux aux enquêteurs.

Ils découvrent alors le compte Messenger d'un autre homme, un habitant de Montélimar de 30 ans. Il appelle à des violences et cherche des volontaires au niveau régional. Il est interpellé sur son lieu de travail mercredi à 16h. Il reconnaît être l'auteur du mortier de feu d'artifices et instigateur de manifestations violentes. Sur des gilets jaunes retrouvés chez lui sont inscrits les messages "Black Blocs" et "Marre des saigneurs". 

Ce trentenaire a été présenté au Parquet de la Drôme ce vendredi après-midi. Il a été placé sous contrôle judiciaire en attendant son procès le 15 janvier. Il sera poursuivi pour les violences mais pas pour ses propos sur les réseaux sociaux.

Quatre hommes interpellés au total

Les discussions sur les réseaux sociaux ont aussi permis aux enquêteurs de remonter jusqu'à deux frères, de 19 et 24 ans, habitant l'un Dieulefit, l'autre Montélimar. Chez l'un d'eux, à Montélimar, les policiers retrouvent deux bombes lacrymogènes et une matraque télescopique. 

Les deux frères et le premier suspect interpellé ont été remis en liberté. Les suites à donner à leur dossier vont être étudiées.