Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Montmagny : agression antisémite d'un adolescent ou pas? Quatre mineurs sont en garde à vue

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Paris, France Bleu

Quatre mineurs soupçonnés d'avoir agressé un adolescent juif de 14 ans à Montmagny (Val-d'Oise) sont en garde à vue depuis mercredi soir. L'adolescent portait une kippa pour se rendre à la synagogue. Mais pour la communauté israélite, il ne s'agit pas d'une agression à mobile antisémite.

La synagogue de Montmagny (Val-d'Oise).
La synagogue de Montmagny (Val-d'Oise). © Radio France - Marine Chailloux

Montmagny, France

Quatre jeunes de Montmagny (Val-d'Oise), de 14 et 15 ans, sont en garde à vue depuis mercredi soir, 22h35. Ils sont soupçonnés d'avoir agressé un adolescent juif de 14 ans. 

Ecoutez le reportage : agression antisémite ou pas à Montmagny?

L'adolescent, accompagné de son frère et sa sœur plus jeunes que lui, portait la kippa pour se rendre à la synagogue de Montmagny. Avant l'office, ils s'amusaient à jeter des pétards dans un parc pour célébrer la fête juive de Pourim. Cette fête traditionnelle est dédiée aux familles et aux enfants. Elle dure deux jours (28 février et 1er mars pour 2018). Les enfants se déguisent et certains jettent donc des pétards pour faire la fête.

Une bagarre de jeunes" : le rabbin Michael Sitbon.

Selon Michael Sitbon, le rabbin de la communauté israélite de Montmagny, ce sont ces pétards qui seraient à l'origine de l'agression de l'adolescent. Vers 18h00, un groupe de huit jeunes l'insulte et le traite de "sale juif". Les trois enfants rentrent dans la synagogue et quand l’aîné ressort, un peu avant sa famille, il se fait encercler par une quinzaine de jeunes. L'adolescent reçoit des coups de pied, des coups de poing, il est frappé avec une branche qui lui casse ses lunettes. Il se fait même voler sa kippa.

Interview : pour le rabbin de la communauté de Montmagny, Michael Sitbon, c'est une simple bagarre qui a dégénéré.

"Une bande de jeunes est passée par là et pensait qu'on les visait, raconte le représentant de la communauté. Un peu plus tard ils sont revenus. Il sont commencé à se battre. Bien sûr c'est une agression, l'enfant est blessé, mais c'est une bagarre de jeunes."  

La BAC (brigade anti-criminalité) arrête quatre suspects. Deux d'entre eux seront reconnus par l'adolescent et tous sont placés en garde à vue pour "vol avec violences en réunion et à raison de la religion". Le caractère antisémite est également retenu par le parquet de Pontoise. Mais pour le rabbin Michael Sitbon, il ne s'agit pas d'un acte volontairement antisémite. "Un des jeunes a dit sale juif, bon. Après je ne pense pas que ça fasse de cet événement, une attaque antisémite".

Cela fait 2500 ans que nous faisons la fête, nous n'allons pas nous arrêter maintenant" : le rabbin Michael Sitbon.

L'enquête se poursuit, la garde à vue des quatre jeunes pourrait être prolongée ce jeudi soir. Pendant ce temps-là, la communauté israélite n'arrêtera pas ses festivités de Pourim. "Cela fait 2500 ans que nous faisons la fête, nous n'allons pas nous arrêter maintenant, d'ailleurs l'adolescent agressé fera la fête avec nous. Et à Montmagny nous vivons dans la paix avec les autres communautés", conclut le rabbin Michael Sitbon.

Choix de la station

France Bleu