Faits divers – Justice

Attention aux pickpockets aux abords de la gare de Montpellier

Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault lundi 12 décembre 2016 à 8:27

Jusqu'à 10 vols par jour entre la gare Saint Roch et la Comédie
Jusqu'à 10 vols par jour entre la gare Saint Roch et la Comédie © Radio France - Marie Ciavatti

Depuis le printemps, un réseau spécialisé dans le vol de cartes bancaires sévit aux arrêts de tramway devant la gare et sur la Comédie. Des équipes de pickpockets très organisées. La police et le réseau de transports Tam s'organisent pour enrayer le phénomène.

Le phénomène est apparu au printemps. Depuis c'est devenu un véritable problème aux abord de la gare. Les vols de cartes bancaires se multiplient. "Jusqu'à dix vols par jour. 1.700 depuis janvier. Une hausse de 80% en un an. C'est considérable", explique le commissaire Régis Dufaut.

"En quelques minutes, ils peuvent aller retirer jusqu'à 2.000 euros"

Une délinquance très organisée. Des équipes de deux à trois pickpockets. Pendant que vous payez, un guetteur note votre code, un autre fait diversion et vole votre portefeuille. Ils n'ont plus qu'à se rendre au distributeur le plus proche pour retirer l'argent, parfois de grosses sommes, jusqu'à 2.000 euros.

Les voleurs sont des voleuses. Des gamines, entre 11 et 16 ans, origine d'Europe centrale. Une allure de collégiennes. Certaines ont été interpellées trois, quatre voir cinq fois. Mais après chaque arrestation, elles sont relâchées car mineures. Aucune famille connue. Elles sont en général placées en foyer puis disparaissent.

Un réseau inconnu jusque là à Montpellier

Ce sont "des délinquants itinérants qui viennent des départements limitrophes et dont nous ignorions l'existence jusqu'au printemps" précise Régis Dufaut, commissaire.

Lui est en charge des agents sur la voie publique. Il a renforcé les patrouilles en uniforme et en civil "qui surveillent tous les jours ce manège grâce aux images de vidéosurveillance. Il n'y a pas un jour, sans que des équipes ne soit interpellées". 107 personnes arrêtées depuis le début de l'année.

"Un réseau dont on ignorait l'existence jusqu'au printemps"

Cette nouvelle délinquance n'est pas arrivée par hasard. Depuis l'an dernier la TAM a systématisé le paiement des tickets par carte bancaire pour éviter le vol de monnaie dans ses distributeurs. Soit vous avez l'appoint en monnaie, soit vous payer par carte. 85% des règlements au distributeur se font désormais par carte bleue. Les délinquants se sont adaptés. Et les vol à la tire ont explosé.

De nouveaux distributeurs avec paiement sans contact

Les nouveaux modèles de distributeurs de tickets seront installés sur la ligne 1 du tram et en centre ville - Maxppp
Les nouveaux modèles de distributeurs de tickets seront installés sur la ligne 1 du tram et en centre ville © Maxppp -

La Tam lance la riposte. Elle diffuse déjà des messages sonores dans les rames pour mettre en garde les usagers. Des avertissements vont être affichés sur les distributeurs. "La deuxième action c'est d'équiper ces machines de volets de protection qui permettront de mieux protéger le clavier" des regards détaille Xavier Dupuy, directeur de production à la TAM.

"Et surtout la troisième action qui va démarrer: on va changer les distributeurs sur la ligne 1 et les arrêts en centre ville" avec un système de paiement par carte mais sans contact." Un investissement qui était prévu selon la direction, puisque ces distributeurs ont 16 ans, et sont donc obsolètes aujourd'hui.

Un plan d'action pour enrayer ces vols

Sur les quais, les habitués ont en général entendu parler de ces vols. Cibles privilégiées: des personnes âgées, des touristes, des femmes seules ou avec enfants, plus rarement des hommes. Reportage sur les quais de la station Saint Roche, devant la gare de Montpellier:

Reportage station Saint Roch devant la gare

Le président de Tam, Abdi El Kandoussi, invité de France Bleu Hérault précise les mesures mises en place pour tenter de lutter contre cette délinquance.