Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'adieu à Hugo, jeune Montpelliérain tué au Bataclan

-
Par , France Bleu Hérault
Montpellier, France

Les obsèques d'Hugo ont eu lieu ce jeudi après-midi à la cathédrale de Montpellier. Plus de 600 personnes se sont réunies pour lui rendre un dernier hommage. L'étudiant de 23 ans est mort au concert du Bataclan, lors des attentats de Paris.

Sur le parvis de la Cathédrale de Montpellier.
Sur le parvis de la Cathédrale de Montpellier. © Radio France - Mathias Kern

Ce jeune passionné de rock de 23 ans fait partie des 90 victimes du Bataclan. Les obsèques d'Hugo ont eu lieu ce jeudi à 14h30 à la cathédrale Saint-Pierre à Montpellier. 

Dans l'assemblée, beaucoup de jeunes se tombent dans les bras, émus, les yeux rougis par les pleurs. Certains copains d'Hugo tiennent à prendre la parole dès le début de la cérémonie. "Hugo, à la tienne frangin. Chaque jour, à chacune de nos retrouvailles, c’est ta vie qu’on célébrera."

Du rock pour la sortie

Les copains font peu de références directes à la mort d’Hugo et au terrorisme, mais plutôt à sa vie : les sorties, le Japon, son pays préféré et le rock. Dernier clin d'œil: le cercueil sort de la cathédrale avec les Queens Of the Stone Age et la voix de Josh Homme, qui est aussi l'un des fondateurs des Eagles Of Death Metal, le groupe qu’Hugo était venu voir au Bataclan, le 13 novembre dernier.

De nombreux Montpelliérains sont venus témoigner leur soutien. Présents dans la cathédrale également, le maire de Montpellier, Philippe Saurel, le préfet de l’Hérault, Pierre de Bousquet, ainsi que l'imam du quartier de la Paillade et des représentants protestants.

Sous protection policière et militaire

Les gorges sont serrées. L’émotion est si forte que l’oncle d’Hugo est le seul membre de sa famille à réussir à prendre la parole. Monseigneur Carré, l'archevêque de Montpellier reprend lui dans sa voix les mots du père d'Hugo : 

"La haine ne pourra pas aider. Ne pas donner raison aux assassins en étant dans l’accablement, dans la peur, dans la haine." 

Les mots de paix résonnent dans la cathédrale. Dehors, signe de la menace, les policiers et les militaires sont en armes pour assurer la vigilance.

Après la cérémonie, le cercueil d’Hugo a été transporté au cimetière Saint-Lazare. Ce dernier moment a eu lieu dans l'intimité familiale.

À voir aussi :

Choix de la station

À venir dansDanssecondess