Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Montpellier retenue parmi les 15 villes ou la police de sécurité du quotidien sera expérimentée à partir de septembre

-
Par , France Bleu Hérault
Montpellier, France

C'est à présent officiel. Montpellier fait partie des 15 villes de France ou la nouvelle police de sécurité du quotidien, confirmée ce jeudi par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, sera expérimentée en septembre prochain. La nouvelle PSQ sera notamment affectée dans le quartier de La Mosson.

Gérard Collomb a dévoilé jeudi après-midi à Paris la carte des villes et quartiers retenus
Gérard Collomb a dévoilé jeudi après-midi à Paris la carte des villes et quartiers retenus © Radio France - Emmanuel Leclère

En septembre prochain, 30 quartiers réputés parmi les plus difficiles de France, répartis sur un total de 15 grandes villes, vont donc bénéficier de nouveaux renforts de police. Entre 15 et 30 policiers supplémentaires à chaque fois. 

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a confirmé la mise en place à compter de la prochaine rentrée scolaire de la nouvelle PSQ, police de sécurité du quotidien, une des promesses phares du candidat Macron pendant la campagne présidentielle.

Montpellier fait donc partie des villes retenues, et avec elle le quartier de La Mosson, où de nouveaux effectifs de police vont donc être affectés.

Le ministre, qui sera en déplacement à Montpellier et Mauguio ce vendredi, a par ailleurs annoncé le déploiement de 10.000 caméras piétons pour apaiser les tensions qui pèsent parfois entre policiers et jeunes des quartiers sensibles, ainsi que la création de 10.000 postes supplémentaires de policiers et gendarmes dans les quatre ans qui viennent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess