Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Montreuil : "plusieurs dizaines" de tablettes volées dans un collège "tout numérique"

lundi 12 février 2018 à 19:21 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris et France Bleu

"Plusieurs dizaines" de tablettes tactiles ont été volées ce week-end, au collège Césaria Evora de Montreuil, établissement "tout numérique" en Seine-Saint-Denis. Un acte "déplorable" pour les services de l'Education nationale, "indigne" pour le député Alexis Corbière.

Les tablettes, un outil d'apprentissage
Les tablettes, un outil d'apprentissage © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Montreuil, France

Des tablettes tactiles ont été dérobées ce week-end, dans un collège "tout numérique" ! Le vol a été découvert à la reprise des cours ce lundi au collège Césaria Evora de Montreuil, en Seine-Saint-Denis. "Plusieurs dizaines de tablettes" ont été volées, selon le Conseil départemental (CD), propriétaire du matériel. Dans ce collège "tout numérique", ces outils sont indispensables au travail des élèves.

Deux plaintes pour vol

Le conseil départemental de Seine-Saint-Denis n'a pas encore évalué le montant du préjudice et promet de remplacer les tablettes. Selon le député France Insoumise de Montreuil, Alexis Corbière, il s'éleverait à "près de 20 000 euros". Le chef d'établissement a porté plainte, la collectivité annonce vouloir le faire ce mardi

La direction départementale de l'éducation nationale estime "déplorable de s'en prendre au matériel qui sert aux élèves de ce département". Une position partagée par le député France Insoumise Alexis Corbière qui dénonce, dans un communiqué, "un acte indigne dont les principales victimes sont les élèves".