Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Montreuil : un homme se retranche dans une mosquée avant d’être interpellé par la police

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Un homme d'une cinquantaine d'années s'est retranché dans la mosquée Islah de Montreuil, samedi soir, après avoir agressé le gardien. Interpellé, il a été placé en garde à vue. La police explique son geste par un différend au sein de la mosquée et écarte la piste terroriste.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Vincent Michel

Vers 21h30 samedi soir, un homme âgé d’une cinquantaine d’année a agressé le gardien de la mosquée Islah de Montreuil, selon des informations recueillies par nos confrères de franceinfo. Le gardien a été frappé au visage. L’homme s’est ensuite retranché dans une salle de prières de l’édifice. Il n’a pas pris d’otages. 

Au terme d’une négociation avec les forces de l’ordre, l’homme s’est rendu sans résistance. Il était armé d’un tournevis et d’un cutter. Il a été placé en garde à vue. 

Un fidèle de la mosquée banni pour ses prêches clandestins

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’agresseur est un fidèle de cette mosquée où il était hébergé contre de petits travaux de manutention. Le recteur de la mosquée l’avait récemment banni de l’établissement parce qu’il effectuait depuis deux semaines des prêches clandestins en dehors des heures d’ouverture. Le gardien avait la consigne de ne pas laisser entrer cet “imam clandestin”.

De source policière, ce différend au sein de la mosquée n’a aucun caractère terroriste. Ce clandestin est inconnu de service de police pour radicalisme religieux et ses prêches clandestins n’avaient pas de caractère islamiste ou djihadiste. Il est poursuivi pour violences volontaires à une arme et soustraction de mesure de reconduite à la frontière. En situation irrégulière depuis 28 ans en France, il avait obligation de quitter le territoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess