Faits divers – Justice

Morbihan : le GIPN se trompe d'étage et défonce une porte par erreur à Saint-Avé

Par Joanna Yakin, France Bleu Armorique mardi 28 avril 2015 à 20:07

Le GIPN en intervention (photo d'illustration)
Le GIPN en intervention (photo d'illustration) © MaxPPP

Fin mars, le GIPN est entré par erreur chez une habitante de Saint-Avé près de Vannes, dans le Morbihan. Ils recherchaient un homme jugé "dangereux".

Les faits remontent au 31 mars dernier mais on vient seulement de l'apprendre.A Saint-Avé, près de Vannes (56), le GIPN a littéralement défoncé la porte d'une habitante par erreur .Alors qu'ils recherchaient un homme jugé "dangereux" - soupçonné notamment d'avoir incendié la maison de sa femme à Vannes en novembre 2013 et d'avoir volé et incendié deux véhicules - ils se sont trompés d'étage et sont entrés à 6h du matin chez Marie-Odile, 65 ans .

"Je dormais, j'ai entendu un énorme bruit ( ...), il y avait deux hommes cagoulés armés jusqu'aux dents qui sont entrés dans ma chambre en pointant sur moi leurs armes" — Marie-Odile

La porte d'entrée de Marie-Odile a donc été enfoncée. Elle doit avancer près de 4000 euros de réparations. Du côté de la police on assure qu'une procédure d'indemnisation est en cours puisque l'assureur de la plaignante a été contacté. Marie-Odile se dit toutefois toujours traumatisée.

"Quand on se retrouve face aux mêmes qui sont intervenus pour l'Hypercasher et Charlie Hebdo alors qu'on a strictement rien à se reprocher (...). J'arrive pas à m'en remettre." — Marie-Odile

Marie-Odile a toutefois reçu les excuses du Directeur Départemental de la Sécurité Publique .

Le GIPN entre par erreur chez une habitante de Saint Avé