Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort à Mélisey : le parquet évoque la légitime défense des gendarmes

-
Par , France Bleu Auxerre

On en sait plus sur les circonstances de la mort d'un homme de 56 ans à Mélisey (Yonne), le 28 décembre, après une intervention des gendarmes. La victime, prise d'une crise de démence, avait menacé les forces de l'ordre. Selon le procureur d'Auxerre, rien ne laisse penser à une faute des militaires.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Marie Ameline

"Je n'ai aucune raison de penser que les circonstances de la légitime défense ne sont pas réunies", explique le procureur de la république d'Auxerre, Hugues de Phily. 

Le magistrat confirme l'ouverture d'une information judiciaire afin de confier l'enquête à un juge d'instruction et donne quelques précisions sur les circonstances de l'intervention des gendarmes qui s'est terminée par la mort d'un homme de 56 ans, le lundi 28 décembre dernier à Mélisey, dans le tonnerrois. 

Dispute et arme blanche

Il évoque un différend familial provoqué par cet homme souffrant de troubles psychiatriques. Les pompiers et le maire de la commune appellent les gendarmes. A leur arrivée, l'homme prend la fuite avec une arme blanche. Deux militaires le poursuivent dans un champ mais l'homme se montre très menaçant. 

Une autopsie

Face à la grande agressivité du quinquagénaire, les gendarmes font usage d'un pistolet à impulsion électrique, un taser, et l'un d'eux tire deux coups de feu. L'homme meurt. Une autopsie du corps a été faite ce mercredi. Les résultats sont attendus dans les prochains jours. 

Le parquet d'Auxerre insiste : "si j'ai décidé d'ouvrir une information judiciaire, c'est pour pouvoir en savoir un peu plus sur cet homme et son environnement et sur les circonstances de l'intervention. Mais je n'ai aucune raison de penser que les gendarmes n'étaient pas en situation de légitime défense".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess