Faits divers – Justice

Vosges : il meurt après l'inhalation d'un gaz hilarant

Par Nathalie Broutin, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu mardi 5 janvier 2016 à 19:18 Mis à jour le mardi 5 janvier 2016 à 19:26

Les pompiers n'ont pu que constater le décès
Les pompiers n'ont pu que constater le décès © Maxppp

Un étudiant âgé de 26 ans est décédé dans les Vosges à Ventron lors d'une soirée entre amis dans la nuit du 1er au 2 janvier. Le procureur révèle les résultats de l'autopsie: mort liée "vraisemblablement à la consommation du protoxyde d'azote", un gaz hilarant vendu dans le commerce.

Ce soir du 1er janvier, une dizaine d'amis prévoient de s'amuser pour le Nouvel An. Dans la soirée, les étudiants "font alors tourner un ballon de baudruche, rempli de protoxyde d'azote" , explique le procureur d'Epinal Etienne Manteaux, un gaz qui a pour effet après inhalation de modifier la voix et de faire rire. Le gaz  est en vente libre dans le commerce, il sert par exemple à propulser la crème chantilly. Respirer ce gaz serait une pratique " courante" chez certains étudiants lors de fêtes. Des vidéos circulent sur internet, très détaillées parfois sur le mode d'emploi et les effets.

Pris de convulsion tout de suite après l' inhalation

Vers 2 heures du matin, la victime a "remis le ballon sur la bonbonne, puis aussitôt chargé, l'a inhalé, mais sans passer par la phase réchauffage du gaz, à -50 degrés dans la bonbonne" selon le procureur vosgien. L'étudiant a commencé à rire, puis très vite a été pris de convulsions. Les pompiers à leur arrivée n'ont pu que constater le décès du jeune homme.  Selon l'autopsie , la victime est morte des suites d'un œdème pulmonaire.  Le procureur n'envisage pas de poursuite judiciaire à priori, l'enquête conclura à un accident. Le garçon venait de réussir le concours d''infirmier

Partager sur :