Faits divers – Justice

Mort d'Adama Traoré : le président de SOS Racisme interpelle le procureur

Par François Madeuf, France Bleu Paris Région et France Bleu jeudi 4 août 2016 à 12:55

Une marche blanche demandant "justice pour Adama", le 30 juillet dernier.
Une marche blanche demandant "justice pour Adama", le 30 juillet dernier. © AFP - Dominique FAGET

Dans une lettre ouverte publiée mercredi, Dominique Sopo, président d'SOS Racisme pointe du doigt la communication du procureur de Pontoise après la mort d'Adama Traoré. Il l'accuse d'avoir trop vite écarté l'hypothèse de la responsabilité des gendarmes.

Le président d'SOS racisme part à l'offensive dans l'affaire de la mort d'Adama Traoré. Le jeune homme est mort à 24 ans, lors de son interpellation par les gendarmes, à Beaumont-sur-Oise.

Dans une lettre ouverte publiée mercredi sur Libération, Dominique Sopo accuse le procureur de Pontoise de "mensonges, fussent-ils par omission", dans sa communication sur le déroulement de l'enquête. Yves Jannier avait d'abord mis en avant une "infection très grave", révélée lors du premier rapport d'autopsie, sans apporter de réponse sur l'origine de la mort.

La cause de la mort étouffée

Une infection dont il n'est plus fait mention lors de la seconde autopsie, qui ne présentera pas non plus de traces de violences. Dominique Sopo s'adresse directement au procureur : "Vous avez pris la responsabilité de taire la cause de la mort : l'Asphyxie". Une asphyxie qui apparaît bien dans les deux rapports d'autopsie, mais jamais mentionnée par le procureur. La famille d'Adama Traoré a d'ailleurs porté plainte.

Le président d'SOS racisme enchaîne ensuite les questions sans réponses, qu'Yves Jannier aurait du se poser, selon lui. "Si cette crainte se confirmait, nous ferions en sorte qu'elles soient posées, écrit-il, fut-ce contre vous".