Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Mort d’un chasseur dans le Tarn : le tireur mis en examen pour homicide involontaire

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Un chasseur tarnais a été mis en examen pour homicide involontaire lors d’une action de chasse. Il est poursuivi pour ne pas avoir respecté les règles de sécurité. Un homme de 74 ans était mort lors d’une battue au sanglier le 6 novembre dernier.

Le chasseur a été mis en examen pour homicide involontaire. ( illustration)
Le chasseur a été mis en examen pour homicide involontaire. ( illustration) © Maxppp -

Souel, France

Le parquet d’Albi a décidé de prendre son temps et de prendre du temps pour enquêter sur le récent accident de chasse dans le Tarn. Il vient d’ouvrir une information judiciaire et de nommer un juge d’instruction chargé de comprendre ce qui s’est passé le 6 novembre en début d’après-midi dans ce petit village de Souel. Ce jour-là, un homme de 74 ans a été tué par un coup de fusil tiré au moment du passage du sanglier lors d'une battue. 

Circonstances aggravantes 

Le tireur a été mis en examen pour homicide involontaire lors d’une action de chasse avec les circonstances aggravantes que les règles de sécurité n’ont pas été respectées. Pour le moment, on ne sait pas de quels manquements. L’idée dit le parquet, c’est que ça permet "de temporiser", de faire retomber la pression et de travailler plus sereinement. Des "actes de d’enquêtes" vont donc pouvoir être demandés. 

Dans cette affaire, assez simple au final, il y a quelques questions importantes. Est-ce qu'il y avait de l’alcool au moment des faits ? Que s’est-il passé pendant les trois heures où le chasseur était recherché ? On l'a retrouvé vers 20h, ce soir-là, à une trentaine de kilomètres du lieu du drame. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu