Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Mort d'un conducteur de scooter à Paris : l'autopsie évoque une asphyxie "avec fracture du larynx"

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une information judiciaire a été ouverte mardi pour "homicide involontaire" après la mort d'un conducteur de scooter à Paris après son interpellation, annonce le parquet de Paris dans un communiqué. L'autopsie fait état d'une "manifestation asphyxique avec une fracture du larynx ".

Illustration police
Illustration police © Maxppp - Vincent Isore

Une information judiciaire a été ouverte mardi, par le parquet de Paris, du chef d’homicide involontaire suite à la mort d'un conducteur de scooter à la suite de son interpellation quai Branly par des policiers. Dans un communiqué, le parquet de Paris précise qu'une autopsie a été réalisée le 6 janvier à l’institut médico-légal par deux médecins experts près la cour d’appel de Paris.

Les premiers éléments communiqués au parquet par les médecins légistes faisaient état d’une « manifestation asphyxique avec une fracture du larynx » et relevaient « un état antérieur cardiovasculaire ». Des investigations médico-légales complémentaires seront diligentées pour préciser ces premiers résultats.

L'enquête a été confié à l’inspection générale de la police nationale (IGPN).

Des premières constatations, auditions et exploitations d’enregistrements vidéo ont d’ores et déjà été réalisées par les enquêteurs.

Ce mardi,  la famille de Cédric Cédric Chouviat, a porté plainte pour "violences volontaires par personnes dépositaires de l'autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu