Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort d'un docker du Havre : trois hommes mis en examen pour "association de malfaiteurs"

Après la mort d'un docker du Havre il y a un an, trois hommes âgés d'une trentaine d'années ont été mis en examen pour "association de malfaiteurs en vue de commettre des crimes et des délits punis de dix ans d'emprisonnement".

Trois hommes sont mis en examen après la mort d'un docker du port du Havre.
Trois hommes sont mis en examen après la mort d'un docker du port du Havre. © Radio France - Olivier Duc

Trois hommes âgés d'une trentaine d'années ont été présentés à un juge d'instruction de Lille ce vendredi et mis en examen pour "association de malfaiteurs en vue de commettre des crimes et des délits punis de dix ans d'emprisonnement". Les trois hommes ont été placés en détention provisoire, deux sont déjà incarcérés pour d'autres faits et ont déjà été condamnés à de multiples reprises. Ces trois hommes ont été arrêtés cette semaine par la police judiciaire et la gendarmerie au Havre et à Rouen. Ils sont soupçonnés d'être impliqués dans la mort il y a un an d'Allan Affagard, un docker délégué CGT sur le port du Havre. Une affaire sur fond de trafic de cocaïne.

Le docker avait été enlevé par trois hommes cagoulés, devant sa femme, alors qu'il sortait d'une soirée chez des proches. Il avait été roué de coups, son corps avait été retrouvé au petit matin sur le parking d'une école de Montivilliers le 12 juin 2020. Une information judiciaire avait été ouverte le 18 juin 2020 pour "enlèvement suivi de mort en bande organisée".

Dix suspects au total ont été placés en garde à vue depuis mardi matin au Havre et à Rouen, trois sont donc mis en examen. Ces hommes ont déjà été impliqués dans des affaires de stupéfiants et sont soupçonnés d'avoir participé à des enlèvements de dockers. Selon les informations de France Inter, ce sont des exécutants au service de trafiquants de drogue, dont l'objectif est de faire sortir du port du Havre des cargaisons de cocaïne arrivées dans des containers, en menaçant, enlevant ou en donnant de l'argent à des dockers.

Le tribunal de Lille indique que le docker tué avait été mis en examen en juillet 2018 pour association de malfaiteurs, en lien avec un trafic de stupéfiants sur le port du Havre. Il avait été laissé libre sous contrôle judiciaire. Le délégué CGT de 40 ans avait nié toute coopération avec les trafiquants, les enquêteurs cherchent donc à savoir si c'est pour cela qu'il a été tué.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess