Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mort d'un enfant de 9 ans dans l'Aisne : le suspect mis en examen et écroué

jeudi 31 mai 2018 à 10:00 - Mis à jour le jeudi 31 mai 2018 à 18:10 Par Thibaut Lehut, France Bleu

L'homme suspecté d'être le responsable de la mort de Tom, 9 ans, dans l'Aisne, a été mis en examen pour "meurtre d'un mineur de 15 ans précédé ou accompagné d'un viol", et placé en détention provisoire ce jeudi.

Le procureur de la République de Laon a tenu une conférence de presse, le 30 mai 2018.
Le procureur de la République de Laon a tenu une conférence de presse, le 30 mai 2018. © Maxppp -

Le suspect dans l'affaire de la mort d'un garçon de 9 ans, dans l'Aisne, a été mis en examen et écroué ce jeudi après-midi. Durant ses 48 heures de garde à vue, cet homme de 27 ans a nié les faits, avait expliqué le procureur. Plusieurs médias affirment ce jeudi qu'il a évoqué depuis des "flashs" durant lesquels il se revoit frapper l'enfant.

"La dernière personne à avoir vu la victime"

Lors de sa conférence de presse mercredi, le procureur de la République a confirmé que le corps de Tom portait des traces de viol, et qu'il était mort suite à un traumatisme crânien. "Le gardé à vue est, en l'état de nos investigations, la dernière personne à avoir vu la victime en vie", a précisé le magistrat.

Le procureur était également revenu sur les circonstances du drame. Lundi après-midi, "le mineur, en compagnie d'un camarade de 11 ans et d'un majeur sont partis cueillir des cerises" au Hérie-La  Vieville, dans le jardin de la maison abandonnée où le corps a été découvert. "Le camarade mineur est retourné chez lui et la victime lui a dit qu'elle arrivait". Vers 21h20, la  gendarmerie de Laon a été informée de la disparition de cet enfant, vivant dans ce village de 230 habitants.

Des troubles de schizophrénie

Son corps a été découvert un peu plus tard par les militaires, au fond d'un jardin d'une maison abandonnée, dans un endroit difficile d'accès. Il était dissimulé sous des orties fraîchement coupées, recouvertes d'une palette. L'enfant était quasiment nu et ne portait que des chaussettes et un T shirt relevé au niveau de son cou. Le corps était recouvert d'une substance brûlante, "pouvant être de l'hydrocarbure", a  détaillé le magistrat.

Selon la mère du suspect, rencontrée par l'AFP près de son domicile, son fils a connu des troubles de schizophrénie. Son casier judiciaire est vierge.

  - Visactu
© Visactu -