Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mort d'un enfant en colonie dans l'Ariège : les aliments et l'eau ne sont pas responsables

mardi 5 août 2014 à 15:32 Par Thibaut Lehut, France Bleu

L'eau et la nourriture ne sont pas la cause de l'infection digestive qui a coûté la vie à un enfant de 8 ans, le 9 juillet dernier dans l'Ariège. La préfecture a en effet rendu publics les résultats d'analyse ce mardi.

Des enfants quittent le centre de vacances Le Saint Bernard d'Ascou-Pailhères (Ariège), le 10 juillet 2014
Des enfants quittent le centre de vacances Le Saint Bernard d'Ascou-Pailhères (Ariège), le 10 juillet 2014 © Maxppp

La mort d'un enfant de 8 ans en colonie, début juillet, reste inexpliquée. La préfecture de l'Ariège a en effet fait savoir ce mardi que les analyses pratiquées sur l'eau et les aliments du centre de vacances, le chalet Saint-Bernard d'Ascou, ne présentaient pas d'anomalies particulières. Par conséquent, le mystère demeure entier. "Aujourd'hui, avec les éléments dont je dispose, nous sommes incapables de  déterminer les causes du décès du jeune garçon", a en effet expliqué la préfète, Nathalie Marthien.

Résultats décisifs courant août

Pour déterminer la cause de l'infestion digestive aïgue qui avait emporté le jeune garçon, il reste aux enquêteurs à effectuer d'examens anatomo-pathologiques. Les résultats devraient être connus dans le courant du mois d'août.Le centre de vacances, qui était fermé depuis le drame, va également rouvrir dans les jours ou semaines qui viennent. La famille de l'enfant a de son côté porté plainte pour "homicide involontaire et non-assistance à personne en danger".