Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mort d'un SDF à La Rochelle : "C'était un Saint"

-
Par , France Bleu La Rochelle

Un SDF de 67 ans a été retrouvé mort lundi dernier à La Rochelle. A l'initiative d'un groupe de paroissiens qui le connaissaient, une messe sera dite en son hommage à la Cathédrale Saint-Louis de La Rochelle ce dimanche à 11 heures.

Luciano était connu dans le centre-ville de La Rochelle
Luciano était connu dans le centre-ville de La Rochelle © Radio France - Marine Protais

La Rochelle, France

Un SDF a été retrouvé mort lundi dernier, le 22 juillet, à La Rochelle. Luciano, un homme de 67 ans d'origine italienne, était connu dans le centre-ville de La Rochelle. Il s'était installé, depuis plusieurs années, dans la rue du minage, en face d'une supérette.  Son emplacement est désormais devenu un lieu de recueillement. Des photos, des bougies et des poèmes ont été déposés en sa mémoire. 

A l'endroit-même où Luciano passait ses journées, des photos, bougies et poèmes ont été déposés  - Radio France
A l'endroit-même où Luciano passait ses journées, des photos, bougies et poèmes ont été déposés © Radio France - Marine Protais

Luciano était également connu pour ses convictions religieuses. Il était chrétien pratiquant. Alors pour lui rendre hommage, un groupe de paroissiens a demandé une messe en son honneur. Ce dimanche, à 11 heures, dans la Cathédrale Saint-Louis de La Rochelle, son nom sera cité. Une photo de lui sera également déposée sur un autel latéral. Pour ces paroissiens et ses amis, il était inconcevable de le laisser partir sans un dernier hommage religieux.

A l'origine de cette initiative, Christopher, un paroissien de 43 ans. Près d'une semaine après l'annonce de la mort de Luciano, il a encore du mal à réaliser. Il habite le quartier depuis 2016 et en 3 ans, il n'y a pas eu seul un jour où il n'a pas échangé avec lui. A chaque fois qu'il faisait ses courses, il lui confiait son chien. Souvent, il se confiait tout court. Et surtout, ils partageaient la même foi.

Quand Christopher évoque le souvenir de Luciano, il éclate en sanglots. "C'est difficile parce qu'il reflétait l'amour, il portait l'image du Christ en lui". Il était en effet tatoué, en signe de dévouement. 

Sur ses phalanges, il avait de petits tatouages qui représentaient le Christ. Sur chaque doigt, une lettre était écrite. Le tout formait le mot "Jésus".

Marquer sa peau est, aux yeux de Christopher, un geste fort. "Je trouve touchant le fait qu'il se raccrochait à sa foi malgré son parcours difficile." 

"Il paraît qu'il était prêtre"

Luciano était un homme solitaire mais profondément généreux, selon ses amis de la rue. David confie même une rumeur à propos de son ami : "Il paraît qu'il était prêtre."

"A chaque fois qu'on lui demandait un service, il le faisait de bon cœur. Et quand on voulait lui rendre la pareille, il ne voulait pas, se souvient-il, ému. Il portait toujours sa croix autour du cou. Et tous les soirs, il faisait sa prière. Ça fait bizarre de le savoir parti."

Marie-Louise aussi ressent ce manque. En 5 ans, Luciano était devenu l'un de ses amis. Lorsqu'elle a perdu son mari, l'an dernier, il a passé du temps à essayer de lui remonter le moral. "Il me disait toujours "Allez, il faut sourire ! Michel est là-haut, il te regarde, il va te donner de la force !" En fait, c'est lui [Luciano] qui me donnait de la force. 

Marie-Louise garde le souvenir d'un homme bon, allant même jusqu'à le qualifier de "Saint" à qui elle demande aujourd'hui de prier pour elle. Tous les deux avaient même prévu d'aller faire le pèlerinage de Lourdes, ensemble, l'année prochaine.

Choix de la station

France Bleu