Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mort d'une femme à Creutzwald : l'autopsie confirme des coups à la gorge et la poitrine, le mari toujours en fuite

-
Par , , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

L'autopsie pratiquée ce mardi après la découverte du corps sans vie d'une femme à Creutzwald confirme la mort par arme blanche, et des coups portés à la poitrine et à la gorge. Le mari est toujours en fuite, alors que l'enquête se poursuit avec les premières auditions de l'entourage de la victime.

La cité Maroc à Creutzwald
La cité Maroc à Creutzwald © Maxppp - Daniel Guffanti

Creutzwald, France

L'enquête avance après la mort d'une femme de 53 ans à Creutzwald, probablement tuée par son mari. Une autopsie a été pratiquée ce mardi, et confirme la mort par arme blanche,  ainsi que des coups portés à la poitrine et à la gorge, selon le parquet de Metz. Le mari âgé de 66 ans, est toujours en fuite, avec son fils né d'une première union. L'enquête se poursuit avec les premières auditions de l'entourage. 

Deux visites des gendarmes dans les derniers mois

D'après ces auditions, des voisins du couple dans la cité Maroc ont appelé la gendarmerie à plusieurs reprises après avoir entendu des cris. Les gendarmes se sont déplacés deux fois dans l'appartement ces derniers mois, mais n'ont pas constaté de traces de coups sur la victime. Elle aurait eu, à ce moment là, des mots rassurants, en expliquant que tout allait bien. 

Des coups en pleine rue

La dernière intervention des gendarmes remonte au 20 août dernier, cette fois-ci à l'extérieur. Le mari l'avait frappé en pleine rue, des témoins avaient donné l'alerte. Les coups ne pouvaient pas être niés et l'homme avait reçu dans la foulée, une convocation en justice pour une date ultérieure. Mais le procès n'était pas encore programmé. 

Pas de plainte de la victime

Comme c'est malheureusement le cas dans beaucoup d'affaires de violences conjugales, parce que les victimes ont peur ou qu'elles sont sous emprise, la dame n'avait jamais porté plainte, malgré les encouragements de certaines personnes de son entourage. Rappelons que l'absence de plainte n'empêche pas que le parquet se saisisse d'une affaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu