Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mort de six Gardois en Guadeloupe : la piste accidentelle écartée

jeudi 8 novembre 2018 à 9:09 Par Philippe Thomain et Solène Cressant, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

En Guadeloupe, un expert écarte la thèse de l'accident dans la mort de six Gardois, quatre adultes et deux adolescents, dans la nuit du 30 au 31 octobre. Le feu ne serait pas parti du barbecue, mais d'une action humaine, sans préciser si elle était volontaire ou involontaire.

En Guadeloupe, la thèse de l'accident est écartée dans la mort de 6 Gardois fin octobre
En Guadeloupe, la thèse de l'accident est écartée dans la mort de 6 Gardois fin octobre © Maxppp -

Nîmes, France

Ce ne serait pas un barbecue mal éteint qui serait à l'origine de la mort de six Gardois fin octobre en Guadeloupe : la thèse de l'accident est écartée par un expert. Selon lui, le barbecue serait quasiment intact, comme l'a expliqué Xavier Bonhomme, procureur de la République de Pointe-à-Pitre : "L'origine n'est pas dans le barbecue", a précisé M. Bonhomme.  En effet, "situé à droite de la terrasse, il était quasiment intact. S'il avait pris feu, il ne serait pas dans cet état." 

Un table en plastique et des bouteilles de rhum 

En revanche, l'expert a relevé la présence "sur un mur mitoyen avec l'habitation de gauche, d'une table en plastique dont on retrouve des morceaux de plastique fondu avec des résidus de bouteilles de rhum, et le feu part de là".  Pour lui, "c'est dû à l'intervention d'un tiers et cette intervention, ajoute le procureur, peut être volontaire ou involontaire". Le feu serait donc parti de l'autre côté de la maison. 

Un information judiciaire ouverte pour homicide involontaire

Mercredi le parquet de Pointe-à-Pitre a ouvert une information judiciaire contre X pour homicide involontaire. Une annonce faite après que le procureur a reçu 12 proches des victime, deux couples de Calvisson et Nages-et-Solorgues avec leurs enfants de 16 et 12 ans. 

La fumée, très abondante, les avait piégé à l'intérieur de l'appartement, dont l'entrée était fermée par des grilles. Il sont décédé par asphyxie. Ils étaient en vacances en Guadeloupe.