Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort de Clément Méric : un ancien skinhead invoque la légitime défense

Le procès en appel du meurtre de Clément Méric, cet étudiant breton installé à Paris, se tient depuis mardi devant la cour d'assises de l'Essonne. Dans le box des accusés, un ex-skinhead parle de légitime défense au milieu d'une bagarre.

Portrait de Clément Méric lors d'une manifestation en 2014
Portrait de Clément Méric lors d'une manifestation en 2014 © Maxppp - Xavier de Torres

C'est un deuxième procès qui a débuté devant la cour d'assises d'appel de l'Essonne à Evry ce mardi 25 mai. Esteban Morillo, ancien skinhead, comparaît pour des coups mortels lors d'une bagarre le 5 mai 2013 à Paris. La victime, Clément Méric, un étudiant brestois de 18 ans installé à Paris. Deux groupes de militants d'extrême-gauche et d'extrême-droite s'étaient retrouvés par hasard dans le quartier St Lazare, une bagarre avait éclaté.

À son deuxième procès, l'accusé évoque la légitime défense, alors qu'en septembre 2018, la cour d'assises de Paris l'a condamné à 11 ans de réclusion pour violences volontaires avec armes et en réunion ayant entraîné la mort. Un autre accusé avait été condamné à sept ans de prison.

Le principal accusé dément avoir utilisé de poing américain, il affirme avoir "toujours essayé d'arranger les choses, j'ai jamais attaqué, je n'ai pas utilisé d'arme."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess