Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mort de deux Landais en Espagne : la justice confirme une inversion des corps

mercredi 6 décembre 2017 à 15:16 Par Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Gascogne, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Les corps de deux Landais de 26 et 29 ans, morts dans un accident de la route en Espagne, ont bien été intervertis, a annoncé ce mercredi le parquet de Dax. L'un a été incinéré à la place de l'autre.

le palais de justice de Dax
le palais de justice de Dax © Radio France - christophe van veen

Dax, France

Les tests ADN ont parlé : il y bien eu une terrible méprise après un accident de la route ayant coûté la vie à deux Landais, Fabien et Guillaume, à Irun (Espagne), le 12 novembre dernier. Les corps des deux hommes, âgés de 26 et et 29 ans, ont été intervertis, a annoncé mercredi le parquet de Dax. Et l'un a été incinéré à la place de l'autre.

C'est donc bien le corps de Guillaume qui se trouve au funérarium de Dax, alors qu'il avait été présenté comme étant celui de Fabien par les autorités espagnoles. Et c'est donc vraisemblablement le corps de Fabien qui, par erreur, a été incinéré en Espagne, à la place de Guillaume. Les parents de Guillaume avaient en effet demandé que leur fils soit incinéré en Espagne. Un funérarium espagnol leur avait même remis des cendres, et les parents étaient alors persuadés qu'il s'agissait de celles de leurs fils.

Un ami commun découvre l'inimaginable

Mais un ami commun aux deux jeunes hommes a fait la terrible découverte le 17 novembre : en allant au funérarium de Dax pour se recueillir devant le corps de Fabien, il découvre qu'il s'agit de celui de Guillaume. Les parents de celui-ci, rapidement informés, ont alerté la justice, qui a ordonné des tests ADN.

Les cendres étaient donc vraisemblablement celles de Fabien ; elles ont depuis été remises à ses parents. Mais ceux de Guillaume avaient besoin, eux, des résultats des tests ADN pour récupérer le corps de leur fils. C'est chose faite. Ils ont organisé ce mercredi une cérémonie au funérarium de Dax pour faire incinérer leur fils. "Pour nous c'est le dénouement de cet imbroglio judiciaire" a déclaré le père de Guillaume à France Bleu Gascogne.

La France se dessaisit au profit de l'Espagne

Sur le plan judiciaire, le parquet de Dax, qui avait ouvert une enquête, va désormais de dessaisir au profit de l'Espagne. Un tribunal de première instance de la province de Gipuzkoa (nord de l'Espagne), où avait eu lieu l'accident près d'Irun, a ouvert une enquête pour tenter de comprendre à quel moment les corps ont été intervertis, entre l'intervention sur l'accident, et l'arrivée des cercueils à la morgue.