Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : La disparition de Johnny Hallyday

Mort de Johnny Hallyday : vos réactions en Isère

mercredi 6 décembre 2017 à 7:29 Par Léo Corcos, France Bleu Isère

Johnny Hallyday est mort dans la nuit du 5 au 6 décembre 2017 des suites d'un cancer du poumon. Icône absolue du rock, le chanteur a notamment enregistré plus de 1000 titres et vendu 110 millions de disques

 La mort de Johnny Hallyday laisse personnalités publiques et anonymes orphelins
La mort de Johnny Hallyday laisse personnalités publiques et anonymes orphelins © Radio France -

Sa femme Laetitia l'a confirmé à l'AFP, Johnny Hallyday; "[son] homme n'est plus". Il avait fait plusieurs concerts à Grenoble. Les réactions et hommages se multiplient à l'antenne de France Bleu Isère.

8h28 - Geneviève, qui l'a connu très jeune, s'effondre en larmes

"C'est affreux, je suis attristée (...) C'était un gars franc, joyeux (...) J'ai trop de peine (...) Un garçon d'une gentillesse... J'ai de la peine vous pouvez pas vous imaginer (...) Il restera Johnny, immortel"

8h15 - Sylvie, au standard

"J'ai embrassé mon premier garçon sur "Que je t'aime" (...) C'était un si grand chanteur que je voulais pas qu'il parte avant que je ne l'aie vue, alors je suis allée le voir à Grenoble."

8h12 - Patrick nous appelle

"Sur le dernier album de Serge Lama, y a une chanson appelée L'Idole (...) Toute une génération, tout un symbole."

8h02 - Sylvie Vartan, sa première épouse

"Comme toute la France aujourd'hui, mon cœur est brisé"

7h50 - Rémi Perrier, producteur de spectacle, à la tête de la société RPO, et qui a produit le rockeur, revient sur ce qu'était Johnny Hallyday pour lui. Il se dit "très ému"

"J'ai eu l'honneur, le plaisir d'organiser plusieurs de ses concerts (...) au doigt mouillé 40 ou 50 concerts en Rhône-Alpes. (...) C'est un pan entier de la vie des Français qui s'en va. (...) Il savait s'entourer aussi bien au niveau des chansons (Obispo, De Palmas et bien d'autres) et de la scène. C'est vraiment son rapport à la scène, au public, qui a marqué sa carrière. A chaque tournée, à chaque concert, il se passait quelque chose. Ca laisse des souvenirs intenses."

7h40 - Geneviève renchérit

"Un chanteur que l'on ne peut pas imiter, pas remplacer (...) Quand on allait voir ses spectacles... C'était incroyable"

7h35 - Jean-Philippe, au standard, raconte combien il a été "bercé" par Johnny Hallyday dans son enfance. Lui qui a été prénommé comme Johnny Hallyday (de son nom Jean-Philippe Smet au civil) est allé le voir deux fois à Grenoble

"Ce qui m'a marqué, c'est la scène, notamment l'aigle aux yeux rouges (...) Un vrai showman. A Grenoble, il est arrivé dans une boule à facettes, et est sorti d'un coup. Cela m'a épaté."

7h30 - Michel Polnareff, un de ses grands compagnons de route, s'est dit profondément attristé de la mort de son "ami" Johnny Hallyday

"Je suis évidemment très triste d'avoir perdu un ami, mais en même temps, savoir qu'il ne souffre plus... (...) C'est quelqu'un que j'admirais, que j'admirerai toujours, et ça ne changera jamais !"

7h28 - Jacques Marie volcanologue et grand amateur de Johnny Hallyday, qui l'a vu deux fois en concert

"J'ai les deux premiers grands vinyles de Johnny, mes premiers disques (...) Un volcan (...) d'une grande sympathie, on l'adorait. Quelqu'un qui symbolisait bien la France : l'insouciance après guerre, la France revivait..."

7h25 - Isabelle, au standard de France Bleu Isère, qui l'a vu trois fois en concert, témoigne

"Une voix douce, une voix qui envoie (...) Personne ne peut chanter ce qu'il chante"

7h20 - Réaction de Guy Chanal, ancien patron du Palais des Sports, qui lui a permis de s'y produire en 2003 et 2012

"Un personnage exceptionnel, qu'on sentait fatigué, mais quand il entrait sur scène, c'était un autre homme (...) Je crois qu'il a fait beaucoup de bien autour de lui (...) C'était quelqu'un de très bien"